16 Mai 2018

Tunisie: Abondance et vigilance

Des points de vente en circuit court dans les gouvernorats

Samir Taïeb a annoncé qu'une tente d'une superficie de 450 m2 est désormais installée au cœur de l'Avenue Habib Bourguiba à Tunis pour faire office de point de vente en circuit court, durant la période du 16 mai au 4 juin. La tente est répartie en 20 rayons qui sont classés sous trois catégories. A savoir fruits et légumes, viandes rouges, volailles et poissons et huile d'olive et produits de la ferme.

De surcroît, la tente jouera un rôle régulateur des prix sur les marchés situés dans les parages. Un moyen auquel le ministère a eu recours pour lutter contre une éventuelle envolée des prix qui caractérise le marché tunisien durant le mois de Ramadan. En outre, le ministre de l'Agriculture a fait savoir que le ministère vient de lancer une initiative appelant tous les gouvernorats à installer des points de vente en circuit court, dans chaque centre de gouvernorat pour faire bénéficier les consommateurs tunisiens de produits agricoles de bonne qualité et à des prix modiques.

Jusque-là, 15 gouvernorats ont confirmé leur adhésion à cette initiative et ont aménagé des espaces dédiés à cet effet. Les produits phares qui seront vendus dans ces espaces durant tout le mois de Ramadan sont : les œufs, les volailles, la viande rouge, l'huile d'olive, les produits laitiers et les fruits et les légumes de la saison.

Vente de l'huile d'olive à des prix préférentiels

Pour lutter contre la hausse des prix de l'huile d'olive, l'Office national de l'huile et l'Office des terres domaniales ont procédé, sous la houlette du ministère de l'Agriculture, à une vente de l'huile d'olive à des prix préférentiels. En effet, les centres régionaux relevant de l'ONH et qui sont basés dans les régions de Tunis, Sousse, Kairouan, Sfax et Zarzis ainsi que le point de vente « du Producteur au consommateur » sis à Alain Savary à Tunis, assureront la mise en vente de l'huile de l'olive en vrac au prix de 8.800 dinars le litre. Cette mesure a été entamée depuis le 07 du mois courant et va durer tout au long du mois de Ramadan. Il est à noter qu'une quantité de 37.500 litres d'huile d'olive a été vendu, durant la semaine dernière, soit 5350 litres quotidiennement.

Approvisionnement supplémentaire en produits agricoles

Le ministre de l'Agriculture, Samir Taïeb, a affirmé que la quantité des produits agricoles en stock est suffisante pour subvenir aux besoins des Tunisiens durant le mois du jeûne. A cet égard, il a mis en garde les citoyens contre le gaspillage. Toutefois, il a précisé que tout approvisionnement supplémentaire est de mise, lorsqu'il est nécessaire. Ainsi, il a précisé qu'une augmentation graduelle de 10 à 15% de la production des légumes et des fruits est désormais attendue durant les semaines à venir, et ce, grâce à l'entrée de la saison estivale qui sera marquée par une augmentation de la production de certains fruits de la saison estivale.

Outre les quantités disponibles en stock en matière de fruits de la saison à l'instar des dattes, des oranges et des citrons, le ministre a affirmé l'approvisionnement exceptionnel des marchés tunisiens en fruits précoces tels que les melons et les pastèques. Pour les produits laitiers, les viandes rouges, les poissons, les volailles et œufs, Samir Ettaieb, a assuré que le ravitaillement des marchés en ces produits aura lieu d'une manière ordinaire, vu que la grande part de la production animale atteint son point culminant durant le mois de juin, c'est-à-dire durant la période qui coïncide avec le mois de Ramadan. Toutefois, l'importation de 2000 tonnes de viandes rouges congelées a été décidée, en guise de lutte contre une hausse des prix très probable, notamment avec l'ouverture de la saison touristique. Le prix de la viande rouge a été fixé à 19.800 dinars le kilo.

Par ailleurs, le ministre a fait savoir que la production aquacole a enregistré une augmentation de 10% par rapport à l'année dernière, et que les prix enregistrés actuellement ne se justifient pas. En outre, il a salué les efforts des forces de l'ordre dans la lutte contre le trafic des bestiaux vers l'Algérie qui sévit, depuis des mois, dans les fermes et les campagnes tunisiennes.

Les barrages à moitié vides

Le ministre a entamé la conférence par une présentation de l'état des lieux actuel des réserves en eau. Il a précisé que le niveau d'eau dans les barrages a enregistré une baisse pour la troisième année consécutive, par rapport à la quantité enregistrée l'année précédente durant la même période. Actuellement, les réserves en eaux dans les barrages sont de 1056 millions m3, occupant ainsi la moitié de la capacité des barrages.

Aussi, durant la conférence, le ministre a été informé par le secrétaire d'Etat aux ressources hydrauliques que le puits d'Eswaibia à Jelma a été détruit et enfoui par des protestataires qui refusent le raccordement du puits au réseau de la SONEDE. A cet égard, Samir Taïeb a précisé que ce puits était destiné à desservir en eau cinq délégations relevant du gouvernorat de Sidi Bouzid. Il a également clarifié que les rumeurs relatives à l'usage des eaux provenant de ce puits pour alimenter la région de Sfax sont infondées, tout en soulignant que toutes les régions sont traitées sur un pied d'égalité. M.S.

Tunisie

Municipales 2018 - Gafsa - le taux de participation à Mdhila a atteint 31,5%,, jusqu'à midi

Le taux de participation aux élections municipales dans la circonscription de Mdhila (gouvernorat de Gafsa) a… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 La Presse. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.