17 Mai 2018

Cameroun: Charlotte Dipanda - Une artiste bien accompagnée, mais...

Au Burkina Faso, Charlotte Dipanda n'est plus la bienvenue pour de nombreux fans. L'artiste a fait montre d'une absence d'humilité qui risque déconstruire son image au pays des hommes intègres et peut être au-delà.

Invitée d'honneur en avril dernier à Ouagadougou dans le cadre de la 18e édition des Kundé Awards, évènement panafricain de remises de trophées et de distinctions aux meilleurs artistes Africains de l'année, la chanteuse Camerounaise a surpris par ses déclarations.

Le 25 avril en effet, dans une interview accordée à Afriyelba,un média Burkinabé, la Camerounaise par ailleurs lauréat du prix de « Meilleure progression féminine de l'Afrique centrale» de ces Kundé Awards a déclaré qu'elle ne connait aucun artiste Burkinabé. Scandale pour bien de fans de l'artiste et observateurs de la scène musicale du Continent pour qui, la déclaration de Charlotte Dipanda sonne comme une véritable insulte à la culture du pays qui a fait d'elle, l'invitée d'honneur de cette 18è édition des Kundé Awards ; un manque d'humilité à la simple idée que le Burkina Faso est à l'origine de nombreux évènements culturels à l'instar du FESPACO, du FILEP, des KUNDÉ...

Le pays compte des artistes de renoms, tel le rappeur Smockey, fondateur du mouvement Balai citoyen qui a provoqué le départ de Blaise Compaoré, ou de Smarty, un ancien membre du groupe Yelen qui compte un featuring avec les Magic System d'Asalfo, un ami de Charlotte Dipanda. Mais qu'est ce qui expliquerait donc ce que d'aucuns qualifient de grosse tête de la chanteuse Camerounaise ? La « folie du succès », nous confie un journaliste Burkinabé.

Mari mécène.

Certainement, Charlotte comparativement à bien d'artistes de talents Africaines, telles que Josée, Kareyce Fotso, Sanzy Viany, Idylle Mamba, etc. a connu un parcours exceptionnel. Avec le talent, il faut l'argent pour être super star, « pour créer le mythe », nous rappelle une journaliste culturelle du Cameroun. De la production, aux tournées nationales et internationales et des concerts bien montés, l'industrie de la musique exige des moyens colossaux que seul le talent ne peut goupiller. Encore faudrait-il être couvert de grâce pour avoir un bon mécène.

En 5 ans, Charlotte Dipanda a sorti 3 albums, fait des concerts dans les plus grandes salles parisiennes dont l'Olympia ou le Grand Rex. Une prouesse qu'aucune artiste Camerounaise n'a eu à faire et qui affecte un certain prestige à l'image de Charlotte Dipanda. Prestige surtout adossé à l'appui du « patron des patrons du Cameroun », Célestin Tawamba.

Le Président du Groupement Inter-patronal du Cameroun (Gicam), qu'on sait partager depuis de nombreuses années la vie avec la chanteuse, ne lésinerait en effet pas sur les moyens pour améliorer la construction de l'image et le succès de son artiste de compagne. Une « vraie chance pour Charlotte ! », comme ne manque généralement pas de le confier ses autres consœurs de la chanson. Le clip de son dernier album en featuring avec la chanteuse Nigérian YemiAlade, est un autre chef d'œuvre dont la qualité laisse penser qu'il a valu de fortes sommes et projette la belle petite chanteuse de cabaret d'hier vers d'autres distinctions.

Il faut espérer qu'entretemps, Charlotte Dipanda, va se remettre en question pour ne pas bousiller sa chance dans cet univers où pleines d'artistes de talent, peine à rebondir.

Cameroun

Crise anglophone - Un camion des Brasseries du Cameroun pillé puis incendié par les personnes non identifiées

Des informations concordantes confirment qu'hier mardi, un camion des Brasseries du Cameroun, a été… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Camer.be. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.