17 Mai 2018

Tunisie: Frénésie, quand tu nous tiens !

Mardi après-midi, dans un grand supermarché situé dans la banlieue sud, les clients s'y sont rendus en grand nombre. Munis de grands chariots, ils circulent tranquillement entre les différents rayons du centre, remplissent les chariots avec tout ce dont ils ont besoin : produits laitiers, aliments sucrés, huiles, fruits, légumes... et même des produits ménagers.

L'équipe du magasin, renforcée à l'occasion, n'épargne aucun effort pour servir et satisfaire tout le monde ! Najet, une sexagénaire, rencontrée dans ce magasin, est venue accompagnée de son mari pour faire des courses. «Je préfère me rendre au supermarché, pendant la fin de l'après-midi et faire les courses une fois pour toutes. De cette manière, je serais tranquille et je ne manquerais de rien, au moins pendant la première quinzaine du mois de Ramadan», explique-t-elle.

La folie des achats

«Lorsqu'on annonce, via SMS ou tout autre moyen de publicité, qu'il y a des promotions importantes sur certains produits, il faut en profiter», nous précise une autre cliente, qui est venue spécialement pour dénicher les bonnes affaires et les remises que propose le centre commercial sur certains produits alimentaires. «Quand on a une famille composée de quatre personnes, il est très efficace de profiter des promotions «spécial Ramadan». Acheter un pack de yaourt, de lait ou de pâtes à moitié prix me permettra de bien gérer le budget que j'ai réservé pour affronter les grandes dépenses de ce mois saint», explique encore cette cliente au milieu d'une file d'attente, attendant son tour pour payer ses achats.

Contrairement à ces consommateurs qui préfèrent s'approvisionner d'une grande quantité d'aliments et de produits, d'autres ont adopté un autre mode de vie et un autre comportement tout à fait différent.

Pour ceux et celles qui vivent seuls, notamment les célibataires ou les étudiants qui poursuivent encore leurs études à l'université et qui doivent passer les premiers jours du mois de Ramadan dans les foyers universitaires, ils se débrouillent pour effectuer leurs achats, raisonnablement et en petite quantité.

Et pour éviter l'encombrement et les longues files d'attente devant les caisses, ces derniers choisissent de se rendre aux magasins pendant la matinée. «A ces heures, généralement, les magasins ne connaissent pas une grande affluence de consommateurs. Je peux donc me procurer tout ce dont j'ai besoin, notamment les aliments basiques, pour préparer le dîner du soir. Je n'ai pas besoin d'une grande quantité de produits pour préparer un festin ! Et je ne comprends d'ailleurs pas cette attitude absurde qu'adoptent les Tunisiens, surtout pendant les premiers jours du mois saint !», s'exclame Senda, encore étudiante. Et d'ajouter : «Avant-hier, j'ai visité la grande surface de mon quartier pour faire quelques courses. J'ai quitté le magasin immédiatement sans rien y acheter, car le grand nombre de personnes qui attendait devant la caisse était tout simplement indescriptible. Je me suis dirigée vers l'épicerie la plus proche de chez moi. C'est plus simple et moins stressant».

Tunisie

Quelles perspectives de coopération ?

Cet accord, qui est encore en cours de négociations, a provoqué toutefois plusieurs réactions,… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 La Presse. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.