17 Mai 2018

Sénégal: Mobilisation des ressources des collectivites territoriales - Les acteurs de la décentralisation en conclave à Kolda

Les acteurs de la décentralisation se sont réunis, lundi dernier, à Kolda, pour réfléchir sur la problématique de la mobilisation des ressources des collectivités territoriales.

Près de cinq ans après l'entrée en vigueur de l'Acte 3 de la décentralisation, les collectivités territoriales peinent encore à mobiliser les ressources indispensables à leur fonctionnement. Tel est le constat fait par les participants à la 4ème édition de l'Université de la décentralisation tenue, lundi dernier, à Kolda.

La rencontre, dont le thème porte sur « les mécanismes innovants de mobilisation des ressources propres des collectivités territoriales », est organisée par le Cercle des communicants en décentralisation (2Cd).

Elle s'est déroulée en présence du chef de cabinet du ministre de la Gouvernance territoriale, du Développement et de l'Aménagement du territoire, Alhassane Sow, des experts, des partenaires techniques et financiers, des représentants de la société civile et des maires des certaines communes des régions de Kolda, Sédhiou et Kédougou.

« Aujourd'hui, vous n'êtes pas sans savoir que dans ce contexte de mise en œuvre de l'Acte 3 de la décentralisation, les principales contraintes auxquelles sont confrontées les collectivités territoriales, restent le problème du financement dans sa globalité, et particulièrement la question de la mobilisation des ressources propres des collectivités territoriales.

C'est pourquoi nous avons choisi cette thématique pour échanger parce que c'est une question qui est encore d'actualité même si ça faisait partie des problématiques qui avaient été évoquées en 2013 par le Président Macky Sall en lançant l'Acte 3 de la décentralisation », déclare Ibrahima Ethia, président du 2Cd.

D'après lui, après cinq ans de mise en œuvre de l'Acte 3 de la décentralisation, le constat reste le même : les collectivités territoriales ne parviennent toujours pas à mobiliser leurs propres ressources pour pouvoir assurer leur fonctionnement.

Il pense que si cela continue, on risque d'assister à la disparition de certaines communes parce qu'elles ne disposent d'aucune ressource pour pouvoir fonctionner sans l'appui de l'Etat. Il se dit pourtant convaincu qu'il n'y a pas de communes pauvres.

Le problème se situe plutôt au niveau de la capacité de mobilisation des ressources qui sont généralement très mal exploitées. Le 2Cd élaborera un livret qui fera la synthèse des recommandations pertinentes formulées lors de ce conclave.

Sénégal

Les politiques multiplient les surenchères après la mort de Fallou Sène

Au Sénégal, la mort de l'étudiant Fallou Sène, tué par les forces de l'ordre il y a… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Le Soleil. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.