17 Mai 2018

Sénégal: Accès au livre en milieu rural - Le combat de la jeune Marie Coura Diagne

A 16 ans, Marie Coura Diagne fait de l'accès au livre son combat. Son rêve, voir chaque école sénégalaise équipée d'une bibliothèque.

A l'heure où la lecture est passée de mode chez une bonne partie d'une jeunesse biberonnée aux Tic et aux réseaux sociaux, il est heureux de constater que certains continuent de croire à la valeur du livre.

Marie Coura Diagne, 16 ans, élève en classe de Première à l'école Iqra Bilingual Academy de Point E, incarne cette catégorie en voie de disparition. Elle est à l'origine d'une initiative visant à aider ses camarades élèves des régions déshéritées à accéder au livre.

L'année dernière, avec l'aide de ses parents et de ses camarades d'école, elle a réussi à collecter 200 livres qu'elle a donnés à l'Inspection de l'éducation et de la formation (Ief) de Kaolack.

Cette année, grâce à la participation des Cours Sainte Marie de Hann, elle a réussi à en collecter 1.100 distribués à deux écoles de Nioro (région de Kaolack) et de Niakhar (région de Fatick), et espère atteindre 2.000 ou 3.000 livres l'année prochaine. Cette belle initiative est partie d'un constat.

Celui du « gap » existant entre les écoles de la capitale et celles des autres régions. « Je me suis dit que nous ici, à Dakar, nous ne nous rendons pas compte de la chance que nous avons.

Nous avons accès à des livres de qualité que nous ne lisons même pas alors que dans certaines zones du Sénégal, avoir un livre, c'est un luxe », explique Marie Coura Diagne. C'est ainsi qu'elle a décidé de lancer une campagne de collecte de livres pour les partager avec les autres élèves qui n'ont pas cette chance.

« Le partage est une valeur de l'Islam parce que ce n'est pas tout le monde qui a la même chance que nous », dit-elle. L'adolescente a aussi voulu lancer un message aux jeunes : « Il faut s'intéresser aux livres, parce que la lecture est essentielle pour se cultiver et à travers les livres, on peut apprendre beaucoup de choses ».

Mais, comme il est « très difficile de se déconnecter », avec toutes les applications existantes, elle recommande à ses camarades élèves d'utiliser justement ces technologies (comme E-book) pour retrouver le goût de la lecture au lieu de passer tout leur temps à « chatter ».

A l'avenir, elle espère récolter assez de livres, notamment avec l'aide de partenaires locaux et étrangers, pour installer une bibliothèque dans chaque école sénégalaise, ainsi que des salles informatiques pour que les élèves puissent accéder à plus de ressources.

Sénégal

Des migrants africains secourus au large des côtes du Brésil

Vingt-cinq migrants africains ont été secourus, le week-end dernier, par des pêcheurs au large des… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Le Soleil. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.