17 Mai 2018

Burkina Faso: Kaya - Quatre présumés voleurs dans les filets des Koglweogo

Les Kolgweogo de Kaya ont présenté à la presse au sein de leur siège, le mercredi 16 mai 2018, un présumé voleur spécialisé dans le cambriolage des maisons et ses présumés receleurs. Une partie du butin saisie a été également présentée.

Un présumé voleur spécialisé dans le cambriolage des maisons et trois de ses receleurs sont tombés dans les filets des groupes d'auto-défense kolgweogo de Kaya. Brice Sawadogo (22 ans) et apprenti soudeur et ses receleurs, Nassirou Sawadogo (39 ans), Issa Kafando (29 ans) et Pascal Koudougou (20 ans) ont été arrêtés à Kaya, le mardi 15 mai 2018.

Ils ont été présentés à la presse avec une partie du butin dans l'après-midi du mercredi 16 mai 2018 au sein du siège des Kolgweogo au secteur n°6 de Kaya.

Selon le film de l'arrestation du présumé voleur, tout est parti du cambriolage de la maison de sa marâtre au secteur n°7 de Kaya mené par Brice Sawadogo. En cassant la serrure en pleine journée du mardi 15 mai dernier, Brice Sawadogo, a été aperçu et l'alerte a été donnée aux Kolgweogo du secteur.

Une descente est effectuée sur les lieux et le présumé malfrat a été mis aux arrêts et transféré au siège des Kolgweogo pour un interrogatoire. Interrogé, il a dénoncé ses receleurs, à savoir Nassirou Sawadogo, un vendeur de moringa et Issa Kafando, apprenti maçon et peintre. Il a reconnu également être l'auteur de deux autres cambriolages.

Pour le premier forfait, a cambriolé une maison où, il a pris un portable et quatre complets wax. Il a remis le butin à Nassirou Sawadogo pour l'écouler. Celui-ci a pu vendre un complet pagne à 7 500 F CFA et encaisser 1 000 F CFA seulement. Quant au portable, il l'a remis à Issa Kafando qui l'a vendu à 10 000 F CFA à Pascal Koudougou, un gérant de kiosque.

Pour le vendre, il a dit à son « client » que c'est son portable qu'il veut vendre afin d'envoyer l'argent à sa femme pour l'achat de mil. N'ayant pas la totalité de la somme et connaissant Issa Kafando, Pascal Koudougou lui a remis 6 500 F CFA pour le premier versement. En voulant utiliser le portable, il s'est rendu compte qu'il est codé.

Il a appelé Issa Kafando pour lui remettre sa « marchandise ». C'est dans cette attente que Issa Kafando est arrêté et il a dénoncé l'acheteur du portable, Pascal Koudougou. A son tour, il est mis aux arrêts. Nassirou Sawadogo a remis les trois complets à Issa Kafando qui les a vendus à une femme à 7 500 F CFA.

Pour le deuxième forfait, Brice Sawadogo a cambriolé une maison et a volé deux portables en oubliant le sien sur les lieux. Informé que les forces de sécurité (Kaya, Kongoussi, Tougouri et Boulsa) étaient à ses trousses, Brice Sawadogo a remis un des portables à Nassirou Sawadogo pour le vendre afin de quitter Kaya.

Celui-ci l'a vendu à 3 000 F CFA. En guise de ristourne, Brice Sawadogo a donné 500 F CFA à Nassirou Sawadogo. Issa Kafando en plus d'être receleur a aussi cambriolé, le jeudi 10 mai dernier, un magasin à la gare routière en y dérobant, selon lui, un sac de maïs. Or, le propriétaire a dit avoir perdu 3 sacs de maïs et un sac de haricot.

Quant au présumé cerveau de la bande, il a déjà séjourné 24 mois à la maison d'arrêt et de correction de Kaya pour fait de braquage.

La perquisition menée chez Nassirou Sawadogo par les Kolgweogo a permis de saisir près d'un demi-kilogramme de drogue. A en croire, le président communal des Kolgweogo de Kaya, Moumouni Ouédraogo, ces personnes arrêtées seront remises à la Police nationale. Celle-ci les mettra à la disposition de la justice afin qu'elles répondent de leurs actes.

Burkina Faso

Mobilisation après l'arrestation d'un blogueur

Au Burkina Faso, cinq organisations de défense des droits de l'homme appellent à la libération de… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Sidwaya. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.