17 Mai 2018

Burkina Faso: Des honneurs pour le président Michel Kafando

Le ministère de la Culture, des Arts et du Tourisme a organisé, le jeudi 17 mai 2018 à Ouagadougou, une cérémonie d'hommage au président de la Transition, Michel Kafando.

Pour avoir réussi à organiser les élections couplées présidentielle/législatives du 29 novembre 2015, malgré les nombreux incidents de nature à saper le processus de la Transition, la nation burkinabè est reconnaissante au président de la Transition, Michel Kafando.

Dans la soirée du jeudi 17 mai 2018, il a reçu les honneurs des autorités politiques et coutumières, à travers une cérémonie de remise d'une œuvre d'art.

L'évènement a eu lieu au Centre national des arts du spectacle et de l'audiovisuel (CENASA). En présence du Haut représentant du président du Faso, Moumina Chériff Sy et certains ministres dont ceux en charge de la culture, Abdoul Karim Sango et de la communication, Remis Fulgance Dandjinou.

« C'est un sentiment de fierté, en ce sens que le portrait reflète en partie ce que la Transition a connu durant ses 13 mois d'existence, notamment les épreuves, la confiance, mais surtout la certitude que le travail a été bien conduit», s'est réjoui le président Kafando.

Ce portrait demeurera, a-t-il poursuivi, un mémoire de l'histoire éternelle du Burkina Faso. Il a remercié et encouragé toutes les bonnes volontés qui œuvrent pour la promotion de la culture au Burkina Faso.

« Je dédie cette œuvre surtout à ceux qui ont travaillé à mes côtés à mener à bien ces épopées singulières de notre histoire. Nous avons relevé le défi dans la bonne foi et à la limite de nos capacités, en dépit de toute sorte d'adversités », a fait savoir le président de la Transition.

La culture comme levier de la conscience nationale

M. Kafando a mis l'occasion à profit pour dresser le bilan de la Transition. Ainsi, il a cité deux victoires, notamment l'ancrage de la démocratie et la conscientisation de la jeunesse dans l'appropriation des valeurs patriotiques.

De ce fait, il a exhorté le chef du département en charge de la culture à jouer son rôle pour réaliser trois impératifs, à savoir la culture comme levier de la conscience nationale, la culture comme flambeau du destin du Burkina Faso et la culture comme fondement du développement.

L'œuvre est un portrait de Michel Kafando qui porte un message. Pour la conceptrice, enseignante à l'Institut national de formation artistique et culturel (INAFAC), Isabelle Dossa, l'image de Michel Kafando représente un symbole d'unité, d'équité et de justice. « C'est une œuvre qui est née au moment de la période critique de la Transition.

Elle est inspirée et touchée par le discours de Michel Kafando qui a invité chacun des Burkinabè au civisme. Les visages déformés autour du portrait représentent l'esprit de tous ceux qui se sont battus pour la liberté. Le serpent au-dessus du tableau évoque symboliquement le mal qui gangrenait le pays et une chaine de petits personnages qui lui font barrage », a-t-elle expliqué.

Selon elle, Michel Kafando a su préserver la paix au Burkina Faso en appelant au sens de responsabilité de tous, afin que, dans un sursaut patriotique, les Burkinabè taisent leurs intérêts égoïstes au profit de l'intérêt général pour sauver le pays des Hommes intègres du désordre et du chaos.

Ces paroles gardent aujourd'hui, a-t-elle conclu, leurs sens. La cérémonie a été également marquée par une remise de 300 ouvrages aux élèves de certains établissements scolaires de la capitale. Michel Kafando est aujourd'hui l'envoyé spécial des Nations unies au Burundi.

Burkina Faso

Internet et démocratie - Les web activistes célèbrent leur grand-messe à Ouaga

A Ouagadougou, les acteurs de changement se rencontrent pour «faciliter la jonction entre les mouvements virtuels… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Sidwaya. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.