18 Mai 2018

Togo: Les dividendes des technopoles agro industrielles

Le Togo va se doter d'agropoles destinées à bâtir un secteur de la transformation afin d'assurer un avenir à l'agriculture qui emploie des millions de personnes. Mais pour les populations concernées, pas toujours facile de comprendre de quoi il s'agit.

Raison pour laquelle le ministre de l'Agriculture, Ouro-Koura Agadazi, vient de lancer une campagne de sensibilisation

Premières étapes à Bassar et Dankpen à la rencontre des agriculteurs, des producteurs et des distributeurs. L'occasion d'expliquer ce qu'est une technopole agro-alimentaire et les bénéfices en terme d'activité et d'emploi.

La premier agropole verra le jour dans la région de Kara. La pose de la première pierre est prévue au mois de juin.

Avec le soutien de la Banque africaine de développement (BAD) et de partenaires privés, l'objectif est de créer 9 agropoles sur l'ensemble du territoire.

64 milliards de Fcfa sont nécessaires pour la seule technopole agro industrielle de Kara. L'Etat y consacrera 6 milliards, le reste viendra des privés et de partenaires institutionnels.

Togo

Journée fériée

Journée chômée ce jeudi. Le Togo commémore les martyrs tombés pour… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Togonews. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com).

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.