21 Mai 2018

Mauritanie: Le gouvernement durcit la loi sur les partis politiques

En Mauritanie, le gouvernement durcit la loi sur les partis politiques. A l'issue de sa dernière réunion hebdomadaire, le Conseil des ministres a pris un nouveau décret qui ouvre la voie à la dissolution des partis sous représentés à l'échelle nationale et régionale.

La loi régissant les partis politiques en Mauritanie date de 1991, l'année de l'instauration du multipartisme dans le pays. Elle a connu ses premières modifications en 2012, mais celles-ci n'ont jamais été appliquées.

Le ministre de l'Intérieur, Ahmadou Ould Abdallah, énumère les nouvelles dispositions : « Un parti politique qui participe deux fois de suite à une élection municipale sans atteindre un pour cent des suffrages exprimés sera dissous. En cas de non-participation deux fois consécutive à un scrutin local, le parti politique sera aussi dissous ».

La Mauritanie compte 104 partis politiques. C'est beaucoup pour un pays de moins de quatre millions d'habitants, selon Ladji Rraoré secrétaire général de l'alliance populaire progressiste opposition parlementaire : « 140 partis pour un pays de quatre millions d'habitants, c'est un peu exagéré. Ils pensent que les partis politiques, c'est un peu comme des boutiques. Si on veut crédibiliser la démocratie, il faut que les partis soient représentatifs ».

Si certains partis se félicitent de cette décision, c'est loin d'être le cas de tous. L'Union des forces du progrès, qui assure actuellement la présidence de la coalition d'opposition du FNDU, regrette une décision « unilatérale et arbitraire », prise sans concertation avec la classe politique. « Quatre-vingts partis risquent d'être dissous », selon l'UFP.

Les nouvelles modifications de la loi sur les partis politiques interviennent à moins de trois mois des élections législatives et municipales.

Mauritanie

Coupure d'internet pendant les examens

En Mauritanie, les usagers d'internet ont été privés de ce service ces derniers jours de 8 heures… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.