20 Mai 2018

Cote d'Ivoire: Une pièce de théâtre sur la préservation de la forêt du Cavally

En Côte d'Ivoire, la pièce de théâtre « Sauvons le Cavally II » a pour but de sensibiliser à la préservation de l'une des dernières forêts primaires du pays. La forêt classée du Cavally, dans l'ouest de la Côte d'Ivoire, à la frontière avec le Liberia, est investie et progressivement détruite par des planteurs illégaux. Cette pièce écrite par Luis Marques en collaboration avec la Fondation pour les chimpanzés sauvages (WCF- Wild Chimpanzee Fondation) revient d'une tournée dans des villages riverains du Cavally. Elle a été présentée, vendredi et samedi 19 mai, à Abidjan, à la Fabrique culturelle.

Ecrite et mise en scène par Luis Marques, « Sauvons le Cavally II » a fait le tour des villages bordant la forêt classée. Grâce à un humour au vitriol et une intrigue qui s'inspire de faits et de personnages réels, elle a fait mouche. La pièce s'achève d'ailleurs sur une note d'espoir avec l'arrestation d'un notable véreux - elle aussi inspirée de faits réels - grâce aux efforts de la société civile et d'un courageux agent des eaux et forêts.

Ça rigole énormément mais surtout, les gens reconnaissent parfaitement les situations. Il y en a donc certains qui se reconnaissent. On a eu par exemple des vendeurs de forêts qui se sont levés en plein spectacle et qui sont partis sous la huée générale. Ce genre de spectacle libère la parole parce que le fait de le montrer devant tout le monde, on dit tout haut ce que gens savent tout bas et n'osent pas dire.

Cote d'Ivoire

Opérations de déguerpissement à Abidjan après les inondations

A Abidjan en Côte d'Ivoire, les autorités ont commencé ce samedi 23 juin les opérations de… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.