21 Mai 2018

Guinée: Comité de suivi - Dalein pose des conditions pour le retour de l'opposition

Lors de sa rencontre avec des diplomates en Guinée la semaine dernière, le président de l'UFDG a posé des conditions pour le retour de l'opposition à la table de négociation, faute de quoi cette plateforme politique va reprendre les manifestations de rue dans un bref délai.

Le chef de l'opposition guinéenne a indiqué d'abord qu'ils veulent bien qu'il y ait des solutions autour de la table et ils sont prêts à reprendre leur position.

Les conditions du retour de l'opposition au dialogue s'articulent sur deux volets explique Cellou Dalein Diallo: «Nous ne reprendrons notre place que lorsque nous sentirons une volonté vraie d'aller vers des solutions justes et équitables par rapport au contentieux électoral. Et lorsque le gouvernement prendra les dispositions pour libérer nos compatriotes détenus en prison».

Il a poursuivi son intervention en disant qu'ils ont demandé aux partenaires de s'occuper de cette question de détention arbitraire et illégale des militants et élus de l'UFDG. Comme Ibrahima Sory Camara, des jeunes de Dubréka, de Maréla et de Kalinko en particulier.

Cellou Dalein soutient également que 96 militants de l'opposition sont incarcérés. Des détenues qu'il qualifie des prisonniers politiques parce que selon lui, ils ont été arrêtés à cause de leurs appartenances à l'UFDG.

«Pour le moment nous allons faire confiance aux diplomates qui vont continuer de façon informelle à mener des démarches afin de voir comment rapprocher les positions et de faire accepter à l'autre partie le principe de dialoguer dans le respect et d'être de bonne foi dans les discussions».

Il a ensuite ajouté que pour l'instant ils suspendent les manifestations en attendent de voir quel est le résultat des démarches des partenaires après ils verront quelle disposition il faut prendre.

C'est pourquoi le leader de l'UFDG demande aux militants de rester mobiliser parce que: «tout ce qu'on n'a obtenu dans ce pays c'est après les manifestations. Ce n'est pas notre choix, mais c'est un droit que nous allons exercés à chaque fois que nos droits sont violés».

Guinée

L'artiste Balla Moussa cité dans un cas de viol, son père nie en bloc

Âgé d'une dizaine d'années, l'artiste Balla Moussa est accusé d'avoir violé une… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Aminata.com. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.