18 Mai 2018

Burundi: Le "Oui" au référendum constitutionnel

Selon les résultats provisoires, le "Oui" aurait remporté plus de 70 % des suffrages et le taux de participation serait massif. A Bujumbura, le score devrait néanmoins être plus serré avec le "Non" de l'une des communes

Selon les résultats provisoires déjà publiés par les commissions électorales provinciales indépendantes, le taux de participation est très important puisqu'il est estimé supérieur à 90%.

La surprise du "Non" à Bujumbura

Le "Oui" arriverait en tête à plus de 70%. Mais à Bujumbura, si le "Oui" l'emporte, le score devrait être plus serré avec 53% conte 44%. Le "Non" pourrait même l'emporter dans une des trois communes de la capitale, celle de Ntahangwa, située au nord de la ville. Un résultat qui n'est pas une grande surprise, selon Gérard Akizimana, activiste de la société civile.

"Que chacun ait ce à quoi il a droit. Que le "Oui" l'emporte, il n y a pas de problème pour moi, surtout que le vote s'est déroulé démocratiquement. L'important est que c'est la volonté du peuple qui se concrétise. La population a voté, ça nous montre qu'au bout du compte la population a bien compris ce que sont les élections."

Dans l'attente des résultats définitifs, Marcien Karanga semble ne pas se satisfaire des tendances qui se dessinent. Son choix, qu'il tient secret, ne semble pas l'avoir emporté.

"Je m'attendais à ce que mon choix l'emporte. Je ne préfère pas m'exprimer clairement sur les résultats du "Oui" ou du "Non". Vous risqueriez de savoir ce que j'ai voté alors que ça doit rester secret."

La fiabilité des résultats mise en doute

Pour sa part, Steve Nyamweru doute de la fiabilité des résultats. Quels que soient les résultats définitifs, il assure néanmoins qu'il respectera le choix des Burundais.

"On ne sait pas vraiment si le "Oui" a gagné et pas le "Non" car nous ne savons pas ce que chaque Burundais a voté. Mais j'accepterai le choix des Burundais. Personne ne dit son secret de vote après l'élection, mais je souhaite que le "Oui" l'emporte."

Selon la dernière publication du journal en ligne Ikiriho, considéré proche du pouvoir, le "Oui" l'aurait emporté à 73.18% au niveau national. Les responsables politiques se gardent de s'exprimer sur les chiffres provisoires.

Ils attendent les résultats publiés par la Commission électorale nationale indépendante. La province Ngozi, fief partagé entre le président Pierre Nkurunziza et son opposant, Agathon Rwasa, arriverait en tête avec un score de 83% pour le "Oui", contre environ 10% pour le "Non".

Burundi

La situation reste difficile avec plusieurs menaces sérieuses pesant sur la stabilité (ONU)

Le Représentant spécial du Secrétaire général pour l'Afrique centrale,… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Deutsche Welle. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.