20 Mai 2018

Burkina Faso: Bitumage de routes nationales à l'Ouest

Le ministre des Infrastructures, Eric Bougouma, a effectué une sortie de terrain dans les régions de la Boucle du Mouhoun et du Centre-Ouest, le jeudi 17 mai 2018 afin de constater l'évolution des chantiers de bitumage des routes nationales Dédougou-Tougan et Didyr-Toma-Tougan. Le constat selon le ministre est satisfaisant.

Le gouvernement veut s'assurer du bon déroulement de ses chantiers de bitumage engagés dans des régions du pays. Ainsi, pour toucher du doigt l'état d'avancement des travaux en cours, le ministre des Infrastructures, Eric Bougouma et ses services techniques étaient dans la région de la Boucle du Mouhoun, le jeudi 17 mai 2018, afin d'apprécier l'évolution des activités de terrain.

La qualité du bitume déjà posé, celle des infrastructures de franchissement, les réalisations connexes (forages, écoles, CSPS, etc.), la collaboration des entreprises avec les populations, rien n'a été négligé au cours de la tournée.

La première étape de cette grande boucle a été la visite de la route nationale N°21, tronçon reliant Didyr à Tougan en passant par Toma.

Longue de 84 kilomètres, la construction et le bitumage de cette route dont la mission de surveillance et de contrôle est assignée à l'entreprise CIRA-TED, sont confiés à deux entreprises. Le tronçon Didyr-Toma (38Km), qui représente le lot 1, sera assuré par la Compagnie sahélienne d'entreprise (CSE).

Et au directeur de cette agence, Mor Talla N'Diaye, d'expliquer que son chantier a accusé un grand retard inhérent aux études topographiques qui étaient faussées depuis le début. A cela s'ajoute le problème d'eau.

Mais qu'à cela ne tienne, l'entrepreneur rassure que les terrassements iront vite et que le retard pourrait bien être rattrapé. Mêmes réalités avec le deuxième lot, bretelle Toma-Tougan, dont l'entreprise Oumarou Kanazoé (OK) a la charge. Son directeur des travaux, Mahamoudou Traoré, a promis au gouvernement un bitume de qualité en 15 mois.

Bâtir une région prospère

Tous les travaux se déroulent sous l'œil vigilant et avisé de la mission de contrôle. Ainsi, le premier responsable du bureau de contrôle CIRA-TED, Belkadi Sid Ahmed Abdelaziz, a fait savoir que du fait des études topographiques erronées, les plannings ont été réaménagés pour un démarrage effectif des travaux.

Sur le RN10, route Dédougou-Tougan longue de 91 kilomètres et dont le bitumage est confié à la Société de routes et de bâtiments (SOROUBAT), le taux d'exécution global est estimé à 50,96%.

Pour le DG de la société, Abdessalem Louati, mis à part la réalisation du pont sur le fleuve Mouhoun qui a fait perdre du temps, l'entreprise serait au terme de sa mission. En effet, l'infrastructure est un ouvrage d'ingénierie.

Long de 75 mètres, il est fait en béton armé soutenu par de poutres géantes et flotte majestueusement sur le fleuve. « Plus rien ne coince et le travail se déroule bien », a dit M. Louati. Mais le ministre Eric Bougouma se veut pragmatique et a inspecté minutieusement tout le travail fait par les spécialistes du bitume, posant parfois des questions.

Pour lui, la région est en passe de jouir pleinement de sa splendeur. « Depuis des décennies, cette zone était abandonnée à elle-même. Avec le président Roch Marc Christian Kaboré, nous avons opté de changer positivement la vie des citoyens d'ici», a-t-il rassuré.

Et de prévenir les entreprises qui ne seront pas au rendez-vous qu'elles payeront des pénalités au nom du respect de la loi sur les contrats. Et pourtant, au soir de la mission gouvernementale accompagnée par une armada de journalistes, le ministre et ses ingénieurs ont tous présenté un bilan reluisant. « Les travaux avancent bien malgré quelques difficultés», disent-ils.

Burkina Faso

Internet et démocratie - Les web activistes célèbrent leur grand-messe à Ouaga

A Ouagadougou, les acteurs de changement se rencontrent pour «faciliter la jonction entre les mouvements virtuels… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Sidwaya. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.