24 Mai 2018

Mali: Logements sociaux - Les habitants de la cité IFA-Baco sous menace

Les bénéficiaires des logements sociaux de la cité IFA-Baco (société immobilière franco-africaine-Baco) de Sébénikoro, sous saisie immobilière au profit d'Ecobank. Un collectif de bénéficiaires était devant la presse pour dénoncer les faits. C'était hier, mercredi 23 mai 2018 à la Maison de la presse.

« Lors des campagnes d'attribution de logements sociaux, nous avons bénéficié des logements à la cité IFA-Baco par un contrat location-vente sous acte notarial en la supervision de l'Office malien de l'habitat (OMH) entre nous et l'Etat malien. Depuis nous nous acquittons de nos dues sans aucun retard. Cela fait 11 ans » a raconté Sarmoye Hamadoun, membre du collectif.

A en croire les membres du collectif, après avoir vendu les parcelles à l'Etat, la Société IFA-Baco a pris les titres fonciers des mêmes parcelles pour s'octroyer un prêt à Ecobank.

Du fait qu'elle n'a pas pu honorer sa part du contrat automatiquement, les logements sociaux sont tombés sous hypothèque à l'endroit de la banque. Ce qui a conduit à une procédure judiciaire sanctionnée par la saisie immobilière.

Selon le secrétaire général de la jeunesse de la cité IFA-Baco, Mandjou Dagno, depuis la notification de la saisie, ils ont entamé des courses pour demander à l'Etat et à l'OMH de s'impliquer dans le dossier afin de résoudre le conflit, sans résultat. « Nous voulons juste nos maisons.

Si l'Etat doit résoudre le problème avec la banque et voir le reste avec IFA-Baco pour mettre fin aux calvaires psychologiques que nous et nos familles vivons depuis un certain temps », a martelé le SG.

Dans son appel, Sarmoye Hamadoun a estimé qu'un mauvais arrangement vaut mieux qu'un bon procès. « Nous comptons entamer toutes les voies légales, en attendant nous espérons sur la bonne volonté des ministres concernés et du président Ibrahim Boubacar Keita» a-t-il conclu.

Or, en droit de propriété et des sûretés, un principe sacro-saint prévoit qu' « on ne peut donner plus de droit qu'on en a nous-mêmes ». Comment l'IFA-Baco a pu déposer comme garanti de prêt bancaire, des titres fonciers que l'Etat est supposé détenir ? Quel est le sort d'un prêt dont le dépositaire n'est pas sensé être propriétaire ?

En plus des tribunaux et cours nationaux, le tribunal d'arbitrage sis en Cote d'Ivoire a aussi été saisi sur la même affaire, a dit un des membres du collectif.

Mali

France - Un réseau de trafic de 4x4 vers la Guinée et le Mali démantelé

Ils étaient spécialisés dans le vol de 4x4 : neuf jeunes ont été interpellés… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Les Echos. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.