24 Mai 2018

Afrique: Implication des drones dans la lutte contre les moustiques

L'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) et ses partenaires, dont la FAO, ont testé le largage de moustiques stériles avec des drones dans le cadre des efforts visant à utiliser une technique nucléaire pour supprimer l'insecte.

L'AIEA, en partenariat avec la FAO et l'association WeRobotics se sont associées pour développer un mécanisme permettant de larguer des moustiques stériles avec un drone pour lutter contre ces insectes nuisibles. Des tests ont été effectués au Brésil, indique l'AIEA. « L'utilisation de drones est une percée et ouvre la voie à des lâchers à grande échelle et rentables, y compris dans des zones densément peuplées», a déclaré Jeremy Bouyer, entomologiste médical à la division conjointe de la FAO/AIEA. Ajoutant: « Avec le drone, nous pouvons traiter vingt hectares en cinq minutes ».

Avec un poids inférieur à dix kilogrammes, le drone peut transporter cinquante mille moustiques stériles par vol. Pour un coût de dix mille euros par drone, son utilisation réduit le coût du largage de moustiques de moitié, apprend-on. Le Brésil prévoit le démarrage de cette technique avec des drones dans certaines zones urbaines et rurales à partir de janvier 2019.

Afrique

Afrique-États-Unis - Donald Trump et l'avenir de l'AGOA

Dans quelques semaines, des hauts fonctionnaires des États-Unis d'Amérique, ceux de trente-sept pays… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Les Dépêches de Brazzaville. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.