25 Mai 2018

Congo-Kinshasa: Levée de boucliers contre l'exploitation pétrolière dans les Virunga

Rien n'est encore formellement décidé par Kinshasa mais de plus en plus de voix s'élèvent contre l'exploitation du pétrole et le déclassement partiel de deux parcs, les Virunga et Salonga, classés au patrimoine mondial de l'Unesco.

Hier, jeudi 24 mai, une centaine d'ONG à Kinshasa ont signé une déclaration pour rappeler le caractère illégal de toute exploitation dans les aires protégées, mais aussi les termes de l'accord de Paris signé par la RDC ou encore le classement de ces sites à l'Unesco.

Elles entendent lancer une campagne au niveau local auprès des populations riveraines de ces parcs, au niveau national, mais aussi international. Pourquoi ? René Ngongo, président de l'ONG Ocean et porte-parole pour cette initiative l'explique au micro de RFI.

Les Virunga apportent plus que le pétrole.

Congo-Kinshasa

670.209 élèves convoqués aux épreuves de l'examen d'Etat

En RDC, 670.209 finalistes de l'enseignement secondaire participent à partir de ce lundi 18 juin aux… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.