25 Mai 2018

Cameroun: Salon Escale Bantoo - Hello conquistadora Karr

L'artiste équato-guinéenne était l'incontestable star de l'ouverture de la 2e édition de Voix de FAME mercredi à Douala.

Adeline Tchouakak n'avait pas menti. Au mois d'avril dernier, alors que Tony Mefe, promoteur du Salon Escale Bantoo, annonçait la présence de Nelida Karr à la 2e édition de Voix de FAME du 23 au 26 mai 2018 à Douala, notre consœur du quotidien Le Messager nous conseillait avec enthousiasme - et beaucoup de termes laudateurs - d'écouter la jeune artiste équato-guinéenne, qu'elle avait pu admirer au Kolatier 2015 à Yaoundé.

Un vœu exaucé en live sur la scène de l'Institut Français du Cameroun, antenne de Douala, mercredi 23, date d'ouverture du Salon international des Voix de FAME et des musiques du monde. Nelida Karr, 28 ans, chanteuse, multi-instrumentiste, qui s'adresse au public en espagnol et en anglais de sa voix délicate.

Et quand elle se met à chanter... Le public est conquis. Une voix fêlée, ample, profonde, qui semble ne pas avoir de limites quand elle accroche les hauteurs. Un peu comme un Donny Hathaway. Des cris d'extase échappent d'ailleurs à quelques spectateurs.

Dans le même temps, Nelida se met au piano, « scate » avec sa guitare, retourne aux sources avec son ngoma, une harpe fang. Et attention, son jeu est bien plus que simplement « average ». On en oublierait presque le guitariste qui l'accompagne. Et côté rythmes, si elle reste dans un style plutôt épuré, plus porté sur l'écoute, sa musique est le reflet de ses influences, qu'on peut difficilement cantonner dans un genre.

Du jazz, du fado, des sonorités de la forêt équatoriale, de l'univers ouest-africain et même de la pampa sud-américaine. A la fin du show, beaucoup l'ont approchée pour savoir si elle n'avait pas apporté de CD dans ses bagages. Et ce mercredi soir, on n'a pas seulement oublié le guitariste de Nelida Karr. Même les autres chanteuses qui ont partagé la scène de ce spectacle d'ouverture d'Escale Bantoo Acte 2. Comme l'énergique Taty Eyong. Ou encore la folie musicale Adango Salicia Zulu, fidèle à son talent.

Et il ne faut surtout pas oublier que Voix de FAME, c'est jusqu'à demain 26 mai avec sur la scène de l'IFC à Akwa, Danielle Eog du Cameroun, Licelv de la RDC et un retour qu'on attendait impatiemment, la Gabonaise Pamela Badjogo. Et la soirée de clôture se déroulera elle du côté du cabaret Bolongui à Bali, avec notamment Lornoar.

Mais ce soir déjà, les mélomanes peuvent retrouver sur les deux scènes d'Akwa et Bali, Patricia Essong, Teety, Tao, Mirya Bika, Estel Mveng, Laro.

Il ne faut pas aussi oublier que le Salon International des Voix de FAME, ce n'est pas seulement des spectacles. C'est aussi des conférences, formations, speed-meetings, rencontres professionnelles et un espace marché. Des échanges qui se poursuivent à l'IFC.

Cameroun

Thierry Michel Atangana toujours pas réhabilité et indemnisé

Libéré en 2014 sur une remise de peine après avoir passé 17 ans dans une cellule… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Cameroon Tribune. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.