29 Mai 2018

Burkina Faso: PIF - Du matériel d'une valeur de 263 millions F CFA remis aux acteurs

Le ministre de l'Environnement de l'Economie verte et du Changement climatique, Nestor Batio Bassière a remi, le 26 mai dernier à Koudougou, un important lot de matériel aux acteurs de la mise en œuvre du Programme d'investissement forestier (PIF) de quatre régions du Burkina Faso. Cette remise de matériel a été précédée du forum des acteurs du PIF, le 25 mai toujours à Koudougou.

Le Programme d'investissement forestier (PIF) est un programme qui comprend deux projets complémentaires. Il s'agit du projet de gestion participative des forêts classées pour la REDD+ (PGFC/REDD+), porté par la Banque Africaine de Développement (BAD) et le Projet de gestion décentralisée des forêts et espaces boisés (PGDFEB), porté par la Banque mondiale et l'Union européenne.

L'intervention du PIF est basée sur une approche transformationnelle qui implique et responsabilise les acteurs aux niveaux central, déconcentré et local. Après quatre années d'exécution, il est apparu important d'initier et d'instituer un forum national des acteurs de mise en œuvre qui a pour but de servir de cadre d'information, d'échanges et d'encouragement des acteurs.

C'est ainsi que le 25 mai, le forum des acteurs de la mise en œuvre du PIF dans les quatre régions bénéficiaires que sont le Centre-Ouest, le Sud-Ouest, l'Est et la Boucle du Mouhoun se sont retrouvés à Koudougou sous la présidence du secrétaire général du ministère en charge de l'environnement et des principaux partenaires techniques et financiers.

Le Forum national des acteurs de mise en œuvre du PIF s'est fixé pour objectifs d'informer les acteurs sur l'état d'avancement de la mise en œuvre du PIF ; de partager les initiatives, les bonnes pratiques et les leçons apprises dans la mise en œuvre du PIF ; de recueillir les contributions des acteurs pour l'amélioration des performances du programme, et de formuler des résolutions et recommandations.

La mise en œuvre du PIF, plus que jamais en marche !

C'est en marge de ce forum national que le ministère de l'Environnement, de l'Economie verte et du Changement climatique, à travers la coordination nationale du PIF, a saisi l'opportunité pour encourager les acteurs de mise en œuvre du PIF par la remise de prix et de matériel divers d'un coût estimé à 263 millions de francs CFA.

Douze plateformes multifonctionnelles pour accompagner les femmes membres des groupements de gestion forestière dans la transformation des produits forestiers non ligneux ; un véhicule PIC-UP et 13 motos tout-terrain pour renforcer les capacités du Service national du système d'information forestier (SNSIF) afin de faciliter la collecte des données pour l'évaluation du carbone racinaire ; du matériel informatique (18 ordinateurs, 2 vidéos projecteurs et des imprimantes) pour renforcer les capacités techniques de la Direction générale de l'économie verte et du changement climatique (DGEVCC) ; trois véhicules Pick-up et cinq ordinateurs au profit des directions régionales de l'environnement de l'économie verte et du changement climatique des régions de l'Est, du Centre-Ouest et de la Boucle du Mouhoun.

La région du Centre-Sud qui ne fait pas partie de la zone de couverture est bénéficiaire d'un ordinateur. Pour ce qui concerne le volet apiculture, 2900 ruches ont été remises pour accompagner les jeunes membres des groupements de gestion forestière dans le développement de l'apiculture améliorée.

En présidant la cérémonie de remise du matériel, le ministre de l'Environnement, de l'Economie verte et du changement climatique, Nestor Batio Bassière a traduit ses remerciements aux partenaires que sont la Banque africaine de Développement, la Banque mondiale et l'Union européenne, pour l'appui sans cesse renouvelé au programme d'investissement forestier.

A l'ensemble des acteurs du programme, il a adressé tous ses encouragements pour le travail qui se mène sur le terrain. Selon le ministre Bassière, en dépit des difficultés de départ, le PIF a pris sa « vitesse de croisière » à travers des réalisations dans les villages riverains des forêts, la mise en place des plans de développement intégrés communaux pour la REDD+ (PDIC/REDD+), l'acquisition de matériel au profit des partenaires et des structures techniques de l'Etat.

Selon lui, la lutte contre la pauvreté fait partie des objectifs globaux du PIF, et la remise des plateformes multifonctionnelles pour la transformation des produits forestiers non ligneux au profit des femmes et des ruches au profit des jeunes pour l'apiculture améliorée prend tout son sens.

Il a affirmé que le matériel acquis au profit des acteurs de la mise en œuvre du PIF permettra d'intensifier les études de terrain et de donner la possibilité à notre pays d'être cité, non seulement comme le seul pays sahélien qui expérimente la REDD+, mais aussi parmi ceux dont le processus REDD+ demeure crédible sur le plan international.

Burkina Faso

L'activiste Naïm Touré est toujours en garde à vue

Au Burkina Faso, l'activiste et lanceur d'alerte Naïm Touré est toujours en garde à vue. Il devrait… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Sidwaya. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.