29 Mai 2018

Burkina Faso: Mouhoun - Un trône pour deux chefs à Souri

Scène surréaliste cette matinée du dimanche 27 mai 2018 à Souri, village situé à un jet de pierre de Dédougou sur la nationale n°10 où le chef du village, Lossi Doyé, a été destitué et remplacé par Lombo Doyé par des allogènes (la communauté mossi).

Une partie de la population du village, malgré cette situation inhabituelle, était en fête en cette matinée dominicale pleine de suspense où la présence de forces de défense et de sécurité pour parer à toute éventualité attirait l'attention des usagers de la nationale n°10.

Tout serait parti d'une altercation ou du moins d'une agression du chef du village de Souri, bourgade située dans les encablures de Dédougou sur la nationale n°10, par un allogène le vendredi 18 mai 2018.

La raison de cette agression, selon Jean-Pierre Djibla, serait un problème de terre : « Il est en train de vendre les terres sur lesquelles nous sommes installés il y a plus de 50 ans. Il nous fait savoir qu'est venu le moment de les vendre parce que ce sont ses terres.

Nous l'avons supplié de ne pas le faire, car, s'il vend ces terres, qu'allons-nous devenir ? » Nous avons tenté ce jour-là d'avoir la version de l'autre partie mais en vain.

Le dimanche 27 mai 2018, la crise prend une autre tournure avec l'intronisation d'un nouveau chef du village, en la personne de Lombo Doyé. Dans la matinée, au moment où nous arrivions sur les lieux, une partie du village était en fête.

« Nous fêtons l'intronisation de notre nouveau chef du village », nous a confié Kani Dayo, un habitant de Souri, avant de s'attarder sur les raisons qui ont prévalu à cette intronisation :«Il y eu un temps où c'est l'un de nos grands frères qui était le chef du village du nom de Samou, il a malheureusement mal géré la chefferie.

Les allogènes (Mossis) l'avait supplié de ne pas vendre les terres, mais il ne les a pas écoutés. Ils lui avaient alors retiré le trône pour le confier à Lossi Doyé qui est notre petit frère ». « Malheureusement, explique Kani Dayo, son règne sera lui aussi entaché de trop d'erreurs et d'actes compromettants.

Il s'est mis lui aussi à vendre les terres et même des parcelles. Si on vend ta cour, tes champs, où vas-tu rentrer avec ta famille ? C'est pourquoi les autres communautés se sont jointes à nous pour dénoncer, sinon renier Lossi Doyé. Nous ne voulons plus de lui comme chef du village.

C'est pourquoi ce matin nous avons décidé de le destituer pour introniser Lombo Doyé. Désormais c'est Lombo Doyé qui est le nouveau chef du village. Nous sommes en fête, pas en bagarre ».

« Nous ne voulons que la paix et le respect de nos coutumes à Souri »

Ces propos de Kani Dayo sont réfutés par l'ex-CVD Corentin B. Saboué. A l'en croire, le chef avait pris la décision de ne vendre le champ de personne. « Mais nous avions dit que si quelqu'un était intéressé par les espaces vides, on pouvait les lui attribuer, et l'information a été portée à toute la population qui réside sur notre territoire.

Dernièrement, alors que le chef était en tournée avec ses notables pour visiter le reste des espaces, il tombe dans un guet-apens tendu par les allogènes et un certain Amado a failli lui asséner un coup de hache. Une plainte a été déposée à la brigade territoriale, et l'agresseur a été convoqué et entendu par la gendarmerie.

Plus de 200 personnes se sont mobilisées pour exiger la libération du nommé Amado ; ensuite ils (les Mossi) sont allés barrer la route pour empêcher le chef de retourner au village. Nous sommes repartis chez le chef du canton de Dédougou qui a dû intervenir afin que la route soit libérée.

Quand les partisans d'Amado sont arrivés au village, poursuit Corentin B. Saboué, ils ont décidé de destituer Lossi Doyé pour introniser le nommé Lombo Doyé. Chez nous, poursuit l'ex-CVD, la chefferie se transmet de père en fils. La chefferie coutumière ne s'improvise pas, ne se ramasse pas et ne s'achète pas au marché non plus.

Nous, nous n'avons pas grand-chose à dire de cette situation, seulement que nous ne voulons que la paix et le respect de nos coutumes à Souri. Nous n'allons pas abandonner notre village à des gens qui vont le détruire», martèle Saboué.

Et le conseiller du village de Souri, Tibiri Marcel Doyé, de renchérir : «Jusqu'à preuve du contraire, c'est Lossi Doyé qui est reconnu sur le plan coutumier comme chef du village de Souri. Il est et demeure le chef du village de Souri, c'est irrévocable. Il est inacceptable qu'une autre communauté vienne nous imposer un chef ».

Au moment où nous quittions les lieux, Souri avait deux chefs et l'avenir, sans être un oiseau de mauvais augure, laisse présager une cohabitation conflictuelle.

Soulignons que le chef contesté était hors du village à notre arrivée. Le Haut-commissaire de la province, Moussa Zabré, accompagné du préfet du département et du maire de la commune, Karim Lomboza Kondé, dépêché sur les lieux, tentait de colmater les brèches mais n'a pas voulu s'exprimer au motif qu'il devrait d'abord rendre compte au gouverneur de la région.

Burkina Faso

Inculpation de Naïm Touré, la réaction du gouvernement

En attendant son procès, l'activiste et lanceur d'alerte Naïm Touré reste en détention… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 L'Observateur Paalga. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.