30 Mai 2018

Afrique: Justice internationale - Le verdict dans le contentieux entre la France et la Guinée équatoriale prévu le 6 juin

L'arrêt sur le différend opposant les deux pays au sujet de la violation de l'immunité diplomatique du fils du président équato-guinéen, dont Malabo accuse Paris, sera rendu incessamment, a-t-on appris de sources concordantes.

La décision de la Cour internationale de justice (CIJ) sur l'affaire est attendue impatiemment, avec l'espoir qu'elle pourrait alléger les tensions bilatérales, puisque les relations entre les deux pays sont tendues depuis que la justice française a condamné Teodorin Obiang, fils du président Teodoro Obiang Nguema, et lui-même vice-président équato-guinéen. Il est accusé d'avoir pillé les caisses de l'Etat et d'avoir acheté des propriétés somptueuses dans les endroits les plus chers du monde, y compris à Paris.

En octobre dernier, Teodorin Obiang avait été condamné par la justice française à trois ans de prison avec sursis et trente millions d'euros d'amende, également avec sursis, dans cette affaire dite des « biens mal acquis » présumés. Le fils du président équato-guinéen était jugé depuis 2016 devant le tribunal correctionnel de Paris.

Une démarche que Malabo n'a pas voulu laisser faire : ses dirigeants n'ont eu de cesse de dénoncer une violation de l'immunité du vice-président et demandé à la CIJ de suspendre le procès. Or, la justice française qui défend sa position avait, lors des audiences publiques en février, argué que la CIJ n'était pas compétente dans l'affaire, en se fondant sur la convention des Nations unies contre la criminalité transnationale organisée.

Afrique

Les migrants sont trop souvent victimes de violence sexuelles

Maria Rajablat, infirmière, bénévole pour Sos Méditerranée, avait passé deux… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Les Dépêches de Brazzaville. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.