31 Mai 2018

Sénégal: Agribusiness - La Sfi et l'Apix signent un accord pour booster la filière mangue

L'Agence sénégalaise pour la promotion des investissements et grands travaux (Apix) et la Société financière internationale (Ifc) ont signé, hier, un accord de coopération pour lancer le Projet d'appui à l'investissement et à la compétitivité de l'Agribusiness au Sénégal. L'objectif est de générer 10,5 milliards de FCfa d'investissements dans ce secteur.

L'accord de partenariat signé entre l'Apix et Ifc consiste à mettre en place un projet d'appui à l'investissement et à la compétitivité de l'Agribusiness au Sénégal, notamment dans la filière mangue. Il vise à améliorer l'attractivité du secteur de l'agribusiness, en particulier la mangue pour les investisseurs privés locaux et internationaux.

Il se fixe comme objectif de contribuer à générer 10,5 milliards de FCfa d'investissements dans le secteur et d'avoir un impact notable auprès des revenus des petits producteurs, notamment en Casamance.

Selon le directeur général de l'Apix, Mountaga Sy, ce projet contribuera également, de manière significative, à l'accroissement des revenus des petits producteurs et à la création massive d'emplois notamment en Casamance.

Il s'est réjoui du choix porté sur l'Apix pour être le partenaire technique pour la mise en œuvre de ce projet. « La décision d'Ifc de choisir l'Apix comme partenaire pour cet important projet témoigne de la confiance dont notre institution bénéficie auprès des acteurs que sont les investisseurs, les partenaires techniques et financiers de l'Etat du Sénégal et l'administration publique », s'est félicité M. Sy.

Il a promis de travailler avec l'ensemble des acteurs de la chaîne de valeur de mangue pour les aider à identifier et à faire face aux barrières déjà relevées comme freins à leur compétitivité. Ceci pour permettre au secteur privé local et international d'investir massivement dans le secteur de la mangue et particulièrement en Casamance.

Six composantes

Il explique que les principaux services de conseils dont bénéficieront les acteurs sont répartis en six composantes. La première consistera à appuyer la mise en œuvre d'outils de veille commerciale et de gestion des connaissances pour le secteur de la mangue. Pour la deuxième composante, il s'agira de relever les défis de l'industrie de la mangue à travers un dialogue équilibré entre le public et le privé.

A cet effet, Ifc facilitera la mise en place d'une plateforme efficace de dialogue afin de relever le défi lié à l'environnement des affaires du secteur de la mangue au Sénégal. Dans la troisième composante, il consistera à renforcer les liens entre les petits producteurs de mangue et les opérateurs de marché par la création de clusters dans la chaîne de valeurs avec des synergies de mutualisation.

Le projet soutiendra alors la création de liens entre producteurs de mangues et acheteurs, y compris les transformateurs et les exportateurs négociants pour les marchés locaux, régionaux et internationaux.

Dans la quatrième composante, le projet entend appuyer les fournisseurs de services post-récoltes et logistiques dans le secteur de la mangue. Il s'agit d'examiner la compétitivité des activités liées à la collecte, au stockage, à l'emballage et au transport des mangues au Sénégal.

La cinquième partie concerne la promotion de l'investissement privé dans l'industrie de la mangue. Le projet assurera la liaison entre les bailleurs de fonds et les investisseurs nationaux, régionaux et internationaux potentiels et jouera un rôle de facilitateur en la matière. Enfin la sixième et dernière composante permettra d'identifier les opportunités d'investissements au-delà du sous-secteur de la mangue.

De son côté, Ceyla Pazarbasioglu, directrice Senior d'Ifc, soutient que le secteur horticole offre actuellement des opportunités de croissance et contribue à l'amélioration de la sécurité alimentaire.

Toutefois, elle estime que des défis sont à relever : le renforcement des exportations dans la filière mangue, l'élargissement du marché local. « Le projet collaborera avec l'ensemble des acteurs pour la création d'un environnement propice à l'investissement privé dans le secteur de la mangue », a indiqué Mme Pazarbasioglu.

Sénégal

Greenpeace Afrique appelle à une meilleure protection des défenseurs de l'environnement

Dakar, le 21 Juin 2018 - Suite aux manifestations contre l’exploitation du Zircon ayant occasionné, la… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Le Soleil. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.