4 Juin 2018

Cote d'Ivoire: Dédicace de "la Reine et la montagne" / Maurice Bandaman - 'C'est grâce à la lecture que je suis devenu ministre'

Une reine tombe sous le charme de la beauté d'une montagne qu'elle découvre au cours de sa promenade avec son mari. Elle demande à ce dernier de déraciner cette montagne pour la replanter devant leur château. Cela, afin qu'elle puisse l'admirer chaque matin à son réveil et chaque nuit avant de se coucher.

Evidemment, déraciner une montagne, considère que si la foi peut déplacer les montagnes, l'amour doit pouvoir en faire autant. Telle est la trame de "La Reine et la montagne", le dernier ouvrage de Maurice Kouakou Bandaman, ministre de la Culture et de la Francophonie. Hier, l'auteur a procédé, au Collège Victor Hugo à Adjamé, à la dédicace de cette œuvre de 87 pages parue chez les éditions "Eburnie" d'Abidjan.

L'occasion était belle, pour le ministre, de lever un coin de voile sur l'importance de la lecture. « Je suis venu en tant qu'écrivain et enseignant, invité par le directeur de cette école. Je suis venu pour vous parler de l'importance de la lecture. C'est grâce à la lecture que je suis devenu ce que je suis.

Très tôt j'ai eu la chance d'avoir des grands frères qui étaient au collège. Je lisais leurs romans quand ils venaient en vacances. Déjà au cours moyen première année (CM1), j'ai lu des livres qui étaient lus en seconde. Cela m'a permis d'avoir une avance sur mes camarades de classe.

Je suis venu encourager nos enfants à la qualité et à la lecture », a-t-il indiqué Pour l'auteur, l'histoire de cet ouvrage est la métaphore de la passion.

Car selon lui, tout ce qui n'est pas nourri de passion, ne doit pas se faire dans la joie. « La symbolique de cette montagne, est le rêve un peu plus élevé. C'est l'incitation à toujours faire plus grand et plus beau », a-t-il expliqué. C'est devant un public composé d'élèves, d'enseignants et du personnel administratif que l'auteur du livre a présenté son œuvre littéraire.

Ce, à l'occasion des journées socioculturelles de fin d'année dont le ministre était l'invité spécial. Le prix littéraire en français portant le nom de Maurice Bandaman a été remporté par mademoiselle Grâce Cindy Dora, élève en classe de terminale.

En se rendant dans cet établissement, Bandaman a expliqué que, quel que soit l'endroit où se trouvent les élèves, les autorités ont le devoir d'y aller pour faire passer le message de l'Etat de Côte d'Ivoire.

Le message de l'éducation pour tous, de la qualité de l'enseignement. Cette rencontre fut aussi l'instant indiqué pour dire ses encouragements au fondateur, aux enseignants, à quelques semaines des examens de fin d'année.

Cote d'Ivoire

La fusion entre le PDCI et le RDR semble difficile

En Côte d'Ivoire, entre le Parti démocratique de Côte d'Ivoire (PDCI), de Henri Konan… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Le Patriote. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.