4 Juin 2018

Ile Maurice: Prêt kenyan non performant - SBM perd 7,3% de sa valeur boursière

Il s'agit de sa pire performance depuis une décennie. Et la dixième plus mauvaise depuis sa cotation en Bourse, selon Axys Stockbroking. À la clôture de la séance, ce lundi 4 juin, le cours de la State Bank of Mauritius (SBM) a perdu 7,3% de sa valeur, passant à Rs 7,14 contre Rs 7,70 à l'ouverture.

Une performance qui s'explique par le fait que des actionnaires ont voulu liquider les titres qu'ils détiennent au sein de la SBM. Peu rassurés par le Cautionnary Announcement de la banque, ce lundi, qui affirme que ni son pôle bancaire ni sa holding ne subiront d'impact financier suivant le prêt transfrontalier non performant de Rs 7 milliards accordé à un consortium kenya. La moitié de ce prêt n'a, en effet, pas été garantie.

Une ligne de communication s'est ouverte entre SBM Holdings et la Banque de Maurice. Du côté de la Banque centrale, on tente de comprendre comment deux banquiers ayant travaillé sur un deal financier de cette ampleur ont pu oublier les procédures accompagnant un prêt transfrontalier.

À n'en point douter, cette affaire risque de fragiliser sérieusement cette banque d'État à dix jours de la présentation du Budget 2018-19. Pire, elle s'exposerait à des créances douteuses chiffrées en milliards de roupies.

Ile Maurice

Le pays veut mettre en vente sa citoyenneté pour un million de dollars

Il sera bientôt possible d'obtenir la nationalité mauricienne pour un million de dollars américains… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 L'Express. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.