5 Juin 2018

Tunisie: Mise en garde du ministère de la Santé contre le danger de la rage

Le communiqué souligne qu'à chaque morsure ou griffure par un animal vacciné ou non ou suite à un léchage sur une peau lésée ou sur les muqueuses par un animal suspect, il convient de se laver abondamment à l'eau savonneuse pendant 15 minutes et se diriger rapidement vers un centre de traitement antirabique afin d'être vacciné et recevoir les soins nécessaires gratuitement.

Le ministère indique que la liste des centres antirabiques et toutes les informations relatives à la rage sont disponibles sur le site www.rage.tn.

En outre, le communiqué rappelle la nécessité de se faire vacciner contre la rage annuellement et assurer la bonne gestion des déchets ménagers pour lutter contre la prolifération des chiens errants soulignant que le citoyen est le partenaire essentiel et le garant de la réussite des campagnes de sensibilisation visant à promouvoir la santé de la population.

A noter que la rage est une maladie mortelle qui peut se transmettre de l'animal enragé à l'homme, selon la même source. Tous les mammifères peuvent transmettre la maladie en particulier les chiens, les chats, les bovins, les équins, les ovins, les caprins, les félins, les rongeurs, etc.

Tunisie

Caid Essebsi effectue la prière de l'Aid à la Mosquée Malek Ibn Anas

Le président de la République Béji Caid Essebsi a effectué vendredi la prière de… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 La Presse. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.