5 Juin 2018

Mali: Examens 2018 - Quel sort pour les élèves des 500 écoles fermés ?

C'est parti pour les examens de fin d'année scolaire au fondamental et au secondaire de l'enseignement normal et spécial au Mali. Avec plus de 500 écoles fermées dans le centre et le Nord du Mali, quel sort pour les élèves touchés par la situation, surtout ceux en examen.

A la rentrée scolaire officielle 2017-2018, le 9 octobre et celle particulière, décalée d'une semaine voir plus dans certaines villes du Nord et du centre du Mali, on dénombrait plus de 500 écoles fermées à cause de la crise sécuritaire.

Dans la région de Mopti où les autorités scolaire ont lancé les épreuves du DEF 2018, 272 écoles sont fermées à ce jour. Un chiffre qui représente 39 % de l'ensemble des écoles de la région, a déclaré le directeur du centre d'animation pédagogique de Mopti lors du lancement des épreuves du DEF de 2018.

Tant à Mopti que dans les 5 autres régions du Nord, ils sont des milliers d'élèves qui depuis 2012 peine à renter en classe, sans oublier les candidats aux différents examens scolaires. L'insécurité résiduelle scelle ainsi l'avenir de ses milliers d'élèves.

Ce rappel pour interpeller l'opinion sur l'effectivité des examens et sur la portée de « l'effectivité des examens sur l'ensemble du territoire nationale ».

Mali

France - Un réseau de trafic de 4x4 vers la Guinée et le Mali démantelé

Ils étaient spécialisés dans le vol de 4x4 : neuf jeunes ont été interpellés… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Les Echos. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.