6 Juin 2018

Tchad: Les professionnels en grève de la Justice décident de la suite de leur mouvement

Photo: Dany Danzoumbé/IRIN
Dans les rues de N'Djamena capitale du Tchad

Au Tchad, c'est ce mercredi que prend fin l'ultimatum des auxiliaires de justice demandant la relève du gouverneur de la région du Logone oriental et le commandant de la gendarmerie, à l'origine des tirs contre un avocat dans l'exercice de ses fonctions.

Après les magistrats, huissiers, notaires et avocats ont débrayé et menacent de marcher si ces deux responsables ne sont pas sanctionnés. Pendant ce temps dans les services de la justice, les usagers galèrent.

Dans la cour du Palais de justice de Ndjamena plutôt déserte ce mardi en fin de matinée, ce jeune homme en quête d'emploi est plutôt désemparé.

« Il y a un projet au ministère du Plan. On a besoin d'un responsable et c'est mon profil. [Mais] je ne peux pas me faire délivrer le casier judiciaire. Si la grève n'est pas levée avant le 11, je ne serai plus candidat». Cette grève compromet sa candidature à un poste, regrette le jeune homme.

Un autre jeune homme, venu se faire établir un acte, analyse la situation au-delà de son cas personnel. « Il y a aussi d'autres aspects. Par exemple, des justiciables qui attendent qu'on leur rende justice.

Cela crée déjà un sentiment de désespoir. Et c'est tout le système du pays qui est touché. Donc, j'exhorte vivement les magistrats ainsi que le gouvernement à trouver rapidement un [accord] pour que cette situation puisse être décantée ».

Ce mercredi les professionnels de la justice se retrouvent pour évaluer leur mouvement. Les libéraux, eux, menacent de marcher en robe demain jeudi, si le gouverneur et le responsable de gendarmerie de Doba ne sont relevés de leurs fonctions.

En savoir plus

Le système judiciaire en ébullition

Au Tchad, c'est tout le système judiciaire qui est vent debout. Un mouvement de colère parti de la ville… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.