6 Juin 2018

Ile Maurice: Mesure Budgétaire - L'Investment Authority opérationnelle cette année

«Il y a eu un retard mais le projet n'est pas abandonné», indique-t-on au ministère des Finances. Annoncée dans le budget 2017-18, la Mauritius National Investment Authority (MNIA) prend enfin forme. Cette mesure devrait se concrétiser au cours de cette année.

Cet organisme sera responsable de la gestion d'un important portefeuille de Rs 140 milliards provenant du Surplus Fund du National Pensions Fund (NPF) et du National Savings Fund (NSF). Selon nos informations, une ébauche du texte de loi est actuellement à l'étude. Des techniciens des ministères de la Sécurité sociale et des Finances ont travaillé conjointement sur le dossier, qui devrait être examiné par le Cabinet d'ici quelques semaines.

La MNIA devrait être composée d'un conseil d'administration, d'un comité d'investissement avec principalement des experts de la finance et d'un Investment Director. Les modalités sont en cours de finalisation, affirme une source au niveau du NPF.

L'idée, dit-elle, est d'avoir plusieurs filets de protection. Tout investissement devra avoir l'aval du board, du comité d'investissement et de l'Investment Director.

Le recrutement d'un Chief Executive Officer suivant un appel à candidature, est aussi prévu. Pour le «staffing», la nouvelle entité s'appuiera sur un panel d'analystes. Ils seront chargés de «monitor» les investissements à la minute. Dans la foulée, les autorités devront investir dans l'achat d'équipements et de logiciels adaptés afin de pouvoir suivre l'actualité des marchés financiers.

Actuellement, l'Investment Committee tripartite composé de représentants du gouvernement, du patronat et des employés n'a pas les moyens de le faire. «Nous ne nous rencontrons qu'une fois par mois pour faire le suivi», confie un de ses membres. Le comité fait aussi état d'un manque de personnel qualifié.

Pourtant, des milliards de roupies provenant des fonds du NSF et du NPF, dont l'Investment Advisor est la firme Aon Hewitt, sont placées à Maurice ainsi qu'à l'étranger. Les fonds ont notamment été investis dans des groupes comme Mauritius Telecom, Espitalier Noel Limitée (ENL), Ommicane ou encore Beachcomber. Aussi dans la société Shoprite Mauritius, fermée depuis l'incendie qui a éclaté en novembre 2017. Les déboires de la compagnie préoccupent d'ailleurs le comité, qui indique suivre la situation de près.

Dans l'ensemble, il y a eu des retours sur investissement jusqu'ici. Toutefois, avec la mise en place de la nouvelle structure, on prévoit que les placements se feront avec davantage de professionnalisme et de rigueur. Au ministère des Finances, on fait ressortir qu'une fois la finalisation de la structure et du texte de loi, tous les partenaires concernés, y compris les syndicalistes, seront consultés.

Ces derniers veulent des garanties quant aux mécanismes de prévention et de contrôle pour éliminer les risques de placements douteux et la dilapidation des fonds publics.

Ile Maurice

Safe City - «Pé fer popilasion pay Rs 17 Mds pou enn zafer ki kout Rs 3Mds», dénonce Jeeha

La plateforme pour un nouveau MMM joint sa voix à celle des contestataires du projet Safe City. Pour Pradeep… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 L'Express. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.