6 Juin 2018

Mali: Projet de gestion de ressources naturelles au Mali - Consolider les acquis pour avoir la confiance des partenaires

A l'issu d'une récente visite sur les réalisations du Projet de gestion de ressources naturelles et changements climatiques (PGRNCC) à Mourdiah, dans la commune rurale de Niamana (cercle de Nara), le directeur de l'Agence de l'environnement et du développement durable (AEDD), Boureïma Camara a invité les acteurs impliqués à relever ce défi vert.

Soulignant l'importance du PGRNCC, le directeur de l'AEDD a fait savoir que son objectif est d'améliorer les conditions de vie des populations bénéficiaires dont 80 % sont des femmes. La visite des réalisations a permis au directeur de l'AEDD de constater les bienfaits du projet sur les populations ainsi que sur la restauration de la biodiversité.

Il s'agit du microprojet d'arboriculture fruitière de Néguè Camara financé à hauteur de 2 857 000 F cfa, du microprojet d'embouche ovine réalisé à 2 995 000 F cfa, du microprojet de pisciculture de Démou Diarra réalisé à hauteur de 2 125 000 F cfa et du microprojet de maraîchage des femmes de la coopérative Al Macina pour un montant de 10 512 500 Fcfa.

Cependant, Boureïma Camara déplore le fait que les bénéficiaires du projet n'ont pas planté d'arbres dans leurs localités. D'autres constats ont également été faits, notamment le manque de pépinière dans le village de Mourdiah, le manque d'eau dans certains endroits et l'insécurité grandissante.

Pour lui, des dispositions doivent être rapidement prises pour corriger ces insuffisances. Il a aussi déclaré que le projet qui doit prendre fin en mars prochain pourrait être prolongé. Pour cela, il faut consolider les acquis pour avoir l'engagement et la confiance des partenaires.

Pour sa part, le maire de la commune rurale de Niamana, Sékou Komé, le PGRNCC est un réel espoir pour les populations de la commune de Niamana. Il a remercié le gouvernement et son partenaire pour avoir permis à la population de Mourdiah et particulièrement aux femmes de s'autonomiser à travers les activités génératrices de revenus.

Quant à la ministre de l'Environnement de l'Assainissement et du Développement durable, Mme Keita Aïda M'Bo, elle a promis de s'impliquer pour que des solutions soient trouvées dans un bref délai.

Le PGRNCC a été initié par le gouvernement avec l'appui de la Banque mondiale et du Fonds pour l'environnement mondial (FEM) afin de lutter contre les changements climatiques et d'autres pratiques anthropiques, notamment les modes de production et de consommation non durables, les mauvaises pratiques agricoles, les feux de brousse et le surpâturage.

Pour une durée de 5 ans, le projet est financé à hauteur de 21 425 926 dollars. Il intervient dans les régions de Kayes et de Koulikoro. La coordination de la mise en œuvre est assurée par l'AEDD sous la tutelle du ministère de l'Environnement, de l'Assainissement et du Développement durable

Mali

Coup d'envoi de la distribution des cartes d'électeurs biométriques

Au Mali débute ce mercredi 20 juin la distribution des cartes d'électeurs biométriques pour la… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Le journal de l'économie Malienne. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com).

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.