8 Juin 2018

Burkina Faso: Grogne au Minefid - Le rassemblement patriotique appelle au sens élevé de patriotisme des grévistes

Le Rassemblement patriotique a animé, le 7 juin 2018, une conférence de presse le jeudi 7 juin 2018 au Centre national de presse Norbert Zongo à Ouagadougou. Ses premiers responsables dénoncent les grèves des syndicats du ministère de l'Economie, des finances et du développement et appellent l'ensemble des Burkinabè à un sursaut patriotique.

Les grèves et sit-in de la Coordination des syndicats du ministère de l'Economie et des finances (CS-MEF) ne sont pas du goût du Rassemblement patriotique. Ses premiers responsables l'ont fait savoir au cours d'une conférence de presse animée le 7 juin dernier à Ouagadougou. Pour eux, ces mouvements sociaux s'apparentent à une tentative de prise de pouvoir.

« Depuis l'année dernière comme un exercice normal du droit des travailleurs, ces grèves perlées se sont transformées en un véritable bras-de-fer entre certains syndicats du ministère de l'Economie, des finances et du développement et le gouvernement, s'apparentant à une tentative de prise de pouvoir. Au Rassemblement patriotique, cela nous rappelle le RSP», a déploré Oumarou Dicko, porte-parole du rassemblement.

A l'en croire, ces mouvements sociaux plombent l'économie nationale puisqu'ils empêchent plusieurs citoyens de bien mener leurs activités. C'est pourquoi, a-t-il dit, le rassemblement appelle au sens élevé de patriotisme des grévistes afin qu'ils mettent immédiatement fin aux débrayages et au sit-in, du reste illégal selon l'avis de la plus haute juridiction du Faso.

Au gouvernement, le Rassemblement patriotique lance un appel pressant afin qu'il agisse avec fermeté pour éviter toute situation économique dramatique au Burkina Faso. Il a également invité les plus hautes autorités à trouver des solutions rapides à la crise alimentaire qui sévit dans plusieurs provinces du pays.

En rappel, le Rassemblement patriotique a été créé en octobre 2017. Il s'est donné pour mission, entre autres, de veiller à la stabilité et au respect des institutions du pays, dénoncer toute action de déstabilisation et la combattre d'où qu'elle vienne d'interpeller le gouvernement sur sa responsabilité de protéger le peuple et de défendre les intérêts de celui-ci à tout prix et assurer une veille citoyenne de la gouvernance.

Burkina Faso

Remise à plat des salaires - 29 000 F CFA de plus pour 80% des fonctionnaires

La clôture des travaux de la conférence des forces vives sur la rationalisation du système de… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Le Pays. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.