5 Juin 2018

Congo-Brazzaville: Discours d'ouverture aux Journées Européennes du Développement 2018 - Les femmes et les filles au premier plan du développement durable

communiqué de presse

Bruxelles — BRUXELLES, 05 June 2018 / PRN Africa / -- C'est un plaisir être à nouveau parmi vous pour ce rendez-vous important du développement et de la coopération internationale.

L'année dernière, j'ai eu l'honneur de signer au nom du Parlement européen avec mes collègues (ici présent) Federica Mogherini et Jean-Claude Juncker, le Nouveau Consensus Européen au Développement.

Document fondateur qui donnait une part importante au thème de cette année « Les femmes et les filles au premier plan du développement durable ».

Thème très cher au Parlement européen.

Investir dans les droits fondamentaux des filles et des femmes, favoriser leur accès aux ressources, aux opportunités économiques et au leadership politique et social, constitue un levier :

pour la croissance économique,

la lutte contre le dérèglement climatique, et

permet d'asseoir les bases de sociétés plus justes et équitables.

Des avancées réelles ont été faites depuis vingt ans.

Je tiens à saluer l'engagement de l'ensemble des Nations Unies notamment à travers les Objectifs du Développement Durable.

Mais celles-ci sont inégales d'une région ou d'un pays à l'autre.

Voilà pourquoi nous devons redoubler d'efforts et ne pas cesser de mettre l'accent sur ce sujet.

Car la pauvreté revêt un visage féminin : près de 70% des personnes pauvres dans le monde sont des femmes.

Lorsque survient une catastrophe, elles sont les premières victimes.

De par leur implication dans l'économie informelle et l'agriculture, les femmes ressentent plus les effets néfastes du changement climatique : la sécheresse, la désertification et les fortes précipitations.

Je tiens ici à vous redire à quel point le Parlement européen est engagé sur ce sujet à travers, entre autres, la Commission qui traite des droits de la femme et égalité des genres (FEMM).

L'égalité femmes - hommes, est en effet un des pivots de l'action du Parlement européen.

Que ce soit à l'extérieur de l'Union ou au sein même de l'UE et de l'institution que j'ai l'honneur de diriger.

À ce titre, nous regrettons la récente décision du Tribunal de l'UE d'annuler la sanction que le Parlement avait prise contre les propos sexistes de l'élu Janusz Korwin-Mikke.

C'est la preuve que nous ne devons jamais rien donné pour acquis et qu'il faut toujours se battre pour défendre les droits fondamentaux et ce même au sein de l'UE.

En ce qui me concerne, aucun jugement ne peut me faire renoncer à la défense des valeurs de la Charte des droits fondamentaux de l'Union européenne.

Face aux nombreux défis tels l'égalité des genres, la pauvreté, l'insécurité, le changement climatique, les migrations et l'emploi, nous devons nous donner les moyens de nos ambitions.

Je profite de la présence de la Commission européenne pour leur dire que le Parlement européen, dans les discussions sur le prochain cadre pluriannuel financier, demandera plus de ressources pour l'Afrique.

Car ce qui est actuellement sur la table n'est pas assez !

Nous devons nous remettre en question, avoir plus d'audace et être plus ambitieux.

Nous ne pouvons pas nous contenter du « business as usual ».

Il faut changer si nous voulons développer les infrastructures, électrifier le continent, créer de l'emploi, réduire la pauvreté, développer les systèmes de santé et renforcer le système éducatif.

C'est ce que demandera le Parlement européen.

Et c'est comme cela que nous donnerons des réponses concrètes aux préoccupations liés aux flux migratoires contrairement à ce que prônent les populismes.

Congo-Brazzaville

Objectifs de développement durable - L'Afrique du nord enregistre les meilleurs résultats du continent

La sous-région a été classée en tête des quatre autres du continent, selon un rapport… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 PR Newswire. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.