8 Juin 2018

Sénégal: Déficit en eau dans certains quartiers de Dakar - La Sones et la Sde livrent les raisons

Lors d'un point de presse conjoint, le directeur de l'Exploitation de la Sénégalaise des eaux (Sde) et la directrice des Travaux de la Sones ont expliqué les raisons du déficit en eau noté à Dakar.

Il s'agit, entre autres, d'une perte de production d'environ 12.000 m3 par jour due en partie à la déstabilisation avec les travaux de Keur Momar Sarr. Mais, avec les travaux de la Sones, la situation devrait s'améliorer.

Depuis les travaux de raccordement au dispositif sécuritaire anti bélier de Keur Momar Sarr (Kms), le 12 mai dernier, il y a des problèmes d'eau dans certains quartiers comme Niarry Tally, Ben Tally, les Parcelles Assainies, etc. Le directeur de l'Exploitation de la Sde, Diery Bâ et la directrice des Travaux de la Sones, Fatou Ndiaye, ont tenu un point de point de presse conjoint pour expliquer ce dysfonctionnement. Selon M. Bâ, il y a eu une petite déstabilisation dans le réseau de distribution en eau avec les travaux de Kms.

Après la fin des travaux, Keur Momar Sarr n'étant pas isolé du système, à côté, il y a l'usine de Gnith. Il y a toujours la possibilité de les faire fonctionner de façon complémentaire. Ce qu'il faut dire, c'est que depuis la fin des travaux de raccordement de Kms, nous accusons globalement une perte de production d'environ 12.000 m3 par jour. Le chantier n'étant pas totalement terminé, parce qu'il y a plusieurs phases de raccordement, le système n'est pas encore remis dans sa pleine capacité de production ; ce qui cause un déficit», laisse-t-il entendre.

Ce déficit, poursuit-il, vient s'ajouter à un autre déjà existant, car le système est dans un déficit que la Sones tente de résoudre à travers ses projets. «Nous étions en train de courir derrière un déficit, les travaux de Keur Momar Sarr, comme un mal nécessaire, sont venus en facteur de déstabilisation. Avec le processus qui se poursuit toujours, on produit légèrement en deçà de ce qu'on produisait. Cela vient s'ajouter à la survenue de la période de pointe», explique M. Bâ. Pour lui, l'intervention à Kms a agi un peu sur le système de deux façons : l'arrêt de presque 72 heures à Keur Momar Sarr et un système déstabilisé. «Quand le système de Dakar est déstabilisé, il prend 3 jours à une semaine pour se remettre», explique-t-il.

Confirmant cette thèse, la directrice des Travaux de la Sones, considère que les quartiers actuellement touchés sont des zones problématiques. «Les quartiers impactés sont ceux qui avaient des problèmes d'approvisionnement. Cela s'explique par le déficit de production pour Dakar. Nous nous approchons également de la pointe, période pendant laquelle la demande en eau de la capitale est importante», souligne Fatou Ndiaye. Interpellée sur une supposée panne de pompe à Kms, elle balaie d'un revers de la main et affirme que si cela avait été le cas, le déficit serait énorme à Dakar. Mme Ndiaye rassure que la Sones va continuer sa politique pour l'amélioration de la distribution en eau.

BEN TALLY ET NIARRY TALLY : UNE SITUATION DUE À UNE ABSENCE DE CHÂTEAU D'EAU

Le déficit d'eau noté à Dakar touche principalement les quartiers de Ben Tally et Niarry Tally. Le directeur de l'Exploitation de la Sde, Diery Bâ, indique que la difficulté, c'est le manque de château d'eau dans ces quartiers. « Vous savez habituellement qu'un réseau est alimenté en termes de distribution avec un château d'eau qui est un ouvrage plus élevé que l'ensemble des habitations. Quand vous regardez autour de Niarry Tally, il n'y a pas de château d'eau. Le réservoir qui alimente les quartiers de Ben Tally et Niarry Tally est situé à Liberté 3. Et c'est juste une petite bute sur laquelle on a placé un réservoir il y a de cela plusieurs décennies et qui aujourd'hui, est visiblement insuffisant pour alimenter ces quartiers. Aujourd'hui, les habitations de cette zone sont à la même hauteur que le réservoir qui les alimente». Compte tenu de cela, Diery Bâ soutient que le système de distribution à Dakar a besoin d'avoir des châteaux d'eau en hauteur pour alimenter sans pompe les habitations.

En outre, le directeur de l'Exploitation fait savoir que par rapport au dispositif d'accompagnement plus de 80 camions citernes ont été mobilisés pour soulager les populations.

Sénégal

Mondial 2018 - Heure de vérité pour les Lions

L'heure de vérité a sonné pour les Lions qui affrontent, cet après-midi, la Pologne, au… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Le Soleil. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.