9 Juin 2018

Congo-Brazzaville: Ministère de la Promotion de la femme - Des agents en quête de bonnes performances

Réunis du 6 au 8 juin à l'occasion de l'atelier de formation en méthodologie de collecte, de traitement et d'analyse de données en matière de genre, les cadres et agents ont demandé aux autorités de faire de la formation continue une priorité en vue de les rendre plus performants.

Animée par le directeur général du Plan et du développement, Franck Corneille Mampouya-M'Bama, la formation avait pour objectif le renforcement des capacités des participants en technique de collecte, de traitement et d'analyse des données relatives au genre. Selon les participants, la qualité des enseignements dispensés leur a permis de compléter des connaissances antérieures.

« Ce qui va améliorer nos compétences managériales et les rendre plus performantes dans l'exercice de nos tâches respectives. Cette formation nous a également permis d'acquérir de nouveaux savoirs qui contribueront à l'amélioration de nos prestations administratives. Désormais, nous allons faire preuve d'une responsabilité conséquente pour redorer l'image de notre ministère et contribuer efficacement à la mise en œuvre de son programme d'activités », a assuré Guy Patrick Miassouamana, qui a lu le mot du participant.

Outre les connaissances reçues, les participants ont souhaité que les autorités du ministère fassent de la formation continue des agents une priorité en vue de les rendre plus performants. Ce qui garantirait, ont-ils souligné, le bon fonctionnement du ministère ainsi que sa visibilité. S'agissant des domaines à former, ils ont, par exemple, cité l'Informatique et la gestion documentaire qu'ils jugent nécessaires pour améliorer les performances du ministère de la Promotion de la femme et de l'intégration de la femme au développement.

Le chargé de bureau du Programme des Nations unies pour le développement (Pnud) au Congo, Joseph Ikoubou, s'est, quant à lui, réjoui du fait que ce ministère dispose désormais d'une masse critique de personnes dans le domaine de la collecte, le traitement et l'analyse des données relatives au genre. « Sachant que nous avons un partenariat avec le ministère de la Promotion de la femme et de l'intégration de la femme au développement, nous ne pouvons que nous réjouir que désormais, pour tout ce que nous avons à faire par rapport à cette thématique, il y aura de la ressource humaine que nous mettrons à contribution pour atteindre les objectifs que nous nous fixerons », a-t-il souligné.

Se félicitant elle aussi des résultats obtenus, la directrice de cabinet de la ministre en charge des questions des femmes, Cornelie Gabrielle Adou Ngapi, a encouragé les différents acteurs ayant œuvré pour la réussite de cette formation. « Chers collaborateurs, au regard des enjeux que constitue la collecte des données sur les femmes et le genre, et de la qualité des modules développés, nous sommes persuadés que vous ferez bon usage de tous les enseignements reçus pour le rayonnement de notre structure qui sera dorénavant en mesure de mettre à la disposition de nos partenaires nationaux et internationaux des informations fiables sur les questions de genre, de promotion de la femme et de l'intégration de la femme au développement », a-t-elle déclaré, promettant de transmettre les vœux formulés à la ministre de tutelle.

La directrice de cabinet a, par ailleurs, rappelé que cette formation ne devrait pas constituer une fin en soi. C'est ainsi qu'elle a exhorté les bénéficiaires à poursuivre leur perfectionnement à travers des recherches personnelles, des contacts avec les formateurs et d'autres structures de recherche. Notons que les bénéficiaires ont reçu chacun une attestation de participation.

Congo-Brazzaville

Des milliers d'élèves passent le Certificat d'études primaires élémentaires

Les épreuves écrites se sont déroulées ce 22 juin sur toute l'étendue du territoire… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Les Dépêches de Brazzaville. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.