10 Juin 2018

Tunisie: Les Aigles de Carthage n'ont peur de rien

Après le champion d'Europe en titre (2-2 contre le Portugal), la Tunisie voulait s'étalonner face au champion du monde 2010, l'Espagne. Samedi à Krasnodar, au Sud de la Russie, elle s'est parfaitement rassurée malgré la défaite (1-0) et les intentions offensives plutôt timorées dans un dernier test qui fut avare en émotions et en opportunités de marquer.

Avant ce dernier test, que ce soit côté tunisien ou espagnol, le mot d'ordre consistait à ne pas trop forcer et, surtout, éviter une fâcheuse blessure un peu plus d'une semaine avant l'entrée en lice dans le Mondial russe.

Les Aigles de Carthage peuvent être fiers de leur première période où, de l'aveu même du sélectionneur ibérique, Julen Lopetegui, ils maitrisèrent leur prestigieux rival et dominèrent le jeu. Ils auraient même pu prendre l'avantage sur les trois occasions dont ils héritèrent:

12': Servi par Badri, Sassi appuie mal sa frappe.

20': Sliti adresse un premier avertissement à la défense de Sergio Ramos.

34': seul devant un De Gea carrément battu, Sliti, encore lui manque l'immanquable suite à un excellent centre de la gauche adressé par Maâloul.

Hormis une frappe mal cadrée de Ramos, la Roja était, pendant ce temps-là, réduite à l'impuissance.

Mais elle allait réagir en seconde période et prendre la maîtrise du jeu. Retrouvant ses longues phases de construction à base de petits échanges, l'Espagne va asseoir son autorité technique et lancer plusieurs alertes dans le dos des défenseurs tunisiens, sans toutefois déborder un adversaire bien organisé et capable de tenir le choc physiquement.

Les hommes de Nabil Maâloul ne seront pris à défaut que sur une faute de placement de la défense à la 84' quand Diego Costa échappe plein axe à la limite du hors-jeu, se déjoue du gardien Mathlouthi et de Benalouane, avant de remettre à Iago Aspas. Le Galicien conclut l'action en force et en première intention par une frappe puissante dans les filets de l'ancien portier étoilé.

Les ennuis commencèrent en fait dans le dernier quart d'heure quand Maâloul aligna trois défenseurs dans l'axe (Benalouane entré aux côtés de Ben Youssef et Meriah). En face, en ajoutant un second attaquant, et en jetant dans la bataille deux avant-centres frais, Costa et Aspas, Lopetegui a trouvé la panacée pour forcer le verrou de l'arrière-garde adverse.

Mais les Aigles sont au bout du compte rassurés par une prestation à laquelle il manqua tout juste davantage de prise de risque offensif.

Certes, les copains de Wahbi Khazri, toujours ménagé samedi à Krasnodar vont avoir affaire à un autre style de jeu, lundi 18 juin, à Volgograd, devant l'Angleterre pour leurs débuts en Russie. Mais cet avant-goût du Mondial leur donne beaucoup de confiance et d'appétit.

Déclarations

Nabil Maâloul (sélectionneur de la Tunisie)

"Compte tenu de la valeur de l'adversaire, un des grands favoris pour le titre mondial, je ne peux qu'être satisfait de notre prestation. Face à un milieu de terrain royal, celui espagnol, nous avons tenu le choc. Notamment en première période lorsque nous aurions pu mener suite à l'occasion échue à Naim Sliti.

Depuis 14 mois, soit en 9 matches, nous sommes invaincus. La défaite concédée ce soir est honorable. Je suis très content de ce qu'ont fait mes hommes. Athlétiquement, ils ont résisté aux meilleurs joueurs de l'heure dans le monde.

Mes joueurs ont démontré une belle concentration. Ils ont prouvé qu'ils sont fin prêts pour la coupe du monde. On peut compter sur la Tunisie pour faire de belles prestations en Russie, et, pourquoi pas aller jusqu'en quarts de finale".

Yassine Meriah (défenseur de la Tunisie)

"Nous avions face à nous un géant du football mondial que nous avons tenté de neutraliser. Notre défense a muselé les grosses cylindrées que vous connaissez .

Au bout du compte, nous avons sorti une prestation de haute facture. La Tunisie a donné ce soir (la preuve qu'elle a parfaitement les moyens de tenir tête aux meilleures nations. Mieux encore, nous aurions pu prendre l'avantage en première période.

Malheureusement, nous avons manqué de précision, d'adresse et de concentration au moment de conclure. Nous aurions du reste pu éviter le but encaissé en toute fin de partie. Devant de tels attaquants, dès que vous commettez des fautes de ce genre, inévitablement, vous le payez cash.

Ce dernier test avant les choses sérieuses a été très utile. Il gonfle notre confiance, et nous apporte de nouvelles ressources mentales pour entamer le Mondial du bon pied. D'ici une semaine, nous serons prêts pour affronter l'Angleterre pour nos débuts en Russie".

Julen Lopetegui (sélectionneur de l'Espagne)

"Ce fut un match très difficile. Nous avons d'une certaine manière facilité la tâche des Tunisiens par nos nombreuses pertes de balle. D'ailleurs, en Coupe du monde, il faut s'attendre à ce que la différence de niveau entre les équipes ne soit pas énorme.

Nous avons souffert en première période avant de prendre le jeu à notre compte après la pause lorsque nous avons su avancer nos pions offensifs. Il y a eu de l'engagement et de l'intensité ".

Tunisie

Tunisie /Maâloul - «La défense belge est lente, on va essayer d'en profiter»

La Tunisie affronte la Belgique dans le cadre de la seconde journée du groupe G de la Coupe du monde.… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Confederation of African Football. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.