12 Juin 2018

Gabon: Concours « Ma thèse en 180 secondes » 2018 - Achtone Christy Nkollo Aganga doublement couronnée !

Pour sa première édition au Gabon, le concours « Ma thèse en 180 secondes » a récemment donné son verdict à l'issue de la finale nationale qui s'est déroulée à l'Institut Français du Gabon.

Les huit candidats en compétition se sont affrontés sur un chrono strict. Et dans cet exercice, c'est la seule femme du challenge qui a su tiré son épingle du jeu en obtenant le Prix du jury et celui du public. Achtone Christy Nkollo Aganga, inscrite au département de Géographie à l'Université Omar Bongo (UOB) représentera le Gabon à la grande finale internationale en Suisse le 27 septembre prochain.

Il aura fallu exactement 180 secondes, soit 3 minutes à chaque candidat pour convaincre le jury composé d'enseignants chercheurs, d'hommes de médias. Avant l'ouverture de l'évènement, Joseph Indjendje, Responsable du Campus Numérique Francophone de Libreville a indiqué que « Ma thèse en 180 secondes lance aux doctorants francophones, le défi de présenter leurs travaux de recherche en trois (3) minutes de façon claire, concise et convaincante, souvent humoristique, en s'appuyant sur une seule diapo. Ce concours contribue à sa manière à la valorisation de la communauté scientifique francophone, et à la vulgarisation des travaux de recherche à l'endroit d'un large public ».

L'Agence Universitaire de la Francophonie (AUF) promotrice de ce concours depuis quatre (4) ans aujourd'hui organise cette année les finales nationales dans quatorze (14) pays dont le Gabon. Au cours de la période de l'appel à candidatures, 15 dossiers ont été enregistrés. Et huit ont pu faire cette finale. Six (6), issus de l'université Omar Bongo, et deux (2) de l'Ecole Régionale en Infectiologie Tropicale de Franceville. Au bout des prestations, Christy Achtone Nkollo Aganga a été désignée championne aussi bien par le jury que par le public.

La lauréate nationale 2018 est doctorante au Département de Géographie de l'UOB où elle y prépare sa thèse sur la « Distribution et conservation du lamantin africain dans les sites de Ramsar de Petit Loango et de Setté Cama (Gabon) ». En deuxième et troisième position, il y avait respectivement M'Bondoukwe Noé Patrick doctorant en Parasitologie Immunologie et Akedengué Aken Igor doctorant en Géographie.

Ailleurs, la thèse de lauréate présente l'importance des sites Ramsar dans la préservation des écosystèmes contre les changements climatiques. Pour cette raison, a-t-elle indiqué : « J'aimerais que les travaux de chercheurs soient pris en compte pour réviser le plan d'aménagement de ces zones qui sont capitales pour notre planète, capitales aussi pour le bassin du Congo ».

Cette première édition organisée au Gabon par l'AUF, à travers sa représentation universitaire, le Campus Numérique Francophone de Libreville basé à l'UOB, a connu l'implication de l'Université Omar Bongo (UOB), Junior Achievement (JA) Gabon, l'Institut Français du Gabon (IFG), le Bureau régional de la Francophonie pour l'Afrique centrale (BRAC) et le Réseau des Jeunes Volontaires Francophones du Gabon (JVF-GABON).

Gabon

Journée de l'enfant - L'ALCR attire l'attention sur les crimes rituels

Ce samedi 16 juin, le Gabon célèbre la journée de l'enfant africain. L'Association de lutte contre… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Gabonews. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.