12 Juin 2018

Algérie: Oran - L'avenue Abdelmoumène, une effervescence nocturne avant l'Aid

ORAN- L'avenue Abdelmoumène (ex-Choupot), à Oran, connait, à quelques jours de la célébration de l'Aïd El Fitr, une effervescence toute particulière, de jour, mais surtout de nuit. Une ambiance colorée y est faite par de nombreuses familles qui viennent acheter des vêtements pour l'Aïd, profitant d'une circulation automobile plus "clémente" que celle du centre-ville.

Cette artère populaire s'offre aujourd'hui une nouvelle image, un nouveau statut de place commerçante comme pour marquer son territoire, avec ses multiples magasins, ses boutiques et centres commerciaux bien achalandés.

L'avenue draine les familles oranaises plus que les autres artères et places commerçantes de la ville. C'est surtout l'offre commerciale qui fait la différence, avec une centaine de boutiques et une dizaine de centres commerciaux, de quoi satisfaire les plus exigeants et répondre à toutes les bourses.

L'avenue est devenue une succession de boutiques de commerce simples mais branchées dans l'habillement, le prêt-à-porter, la chaussure, produits locaux ou d'importation.

Ce qui retient l'attention des badauds, c'est cette animation nocturne qui règne dans ces espaces commerciaux qui ne désemplissent pas.

Mis à part quelques espaces dédiés à la restauration, des crèmeries et des cafétérias, la longue avenue est devenue, en quelques années seulement, un lieu de shopping par excellence, dominé par le commerce vestimentaire, de chaussures et autres boutiques d'habillement traditionnels et de cosmétique achalandées.

En cette fin de mois de ramadhan, les boutiques du prêt-à-porter notamment pour les petits connaissent une grande affluence, notamment après le jeûne et la prière du "Taraouih".

Mme Fatma, habituée à faire le lèche-vitrine, confie : "le quartier est rassurant et tranquille. Il y a moins de trafic automobile, donc moins de stress par rapport au centre-ville. Je suis venue acheter les tenues de l'aïd à mes deux enfants et suis très satisfaite par rapport aux prix affichés".

Une autre dame, la trentaine entamée, explique venir surtout dans cet endroit pour la sécurité qui y règne. "Je passe d'une boutique à une autre, à la recherche d'une belle tenue, en toute quiétude. Ce n'est le cas dans d'autres rues commerçantes du centre-ville qui sont hypertrophiées, envahies par le poids de la motorisation. Là au moins, on peut garer sa voiture facilement".

"Là, au moins vous êtes assurés de trouver plus ou moins ce dont vous aurez besoin. Ce n'est pas comme Medina j'dida, mais l'offre est tout de même diversifiée, en plus de certaines marques disponibles avec des prix raisonnables", explique un jeune couple,Les jeunes trouvent certaines marques (vêtements et chaussures) à bon prix dans certains espaces soignés en la circonstance, qui les accueillent avec gentillesse.

"Le shopping est devenu un plaisir et il faut un cadre pour réglementer cela. Je suis convaincu que les commerces et services ont un rôle à jouer dans l'amélioration du paysage commercial", souligne un habitant de la rue adjacente Chakib Arselane.

"Oran a dans son agenda plusieurs rendez-vous internationaux dont les jeux Méditerranéens de 2021. Il faut que les gestionnaires locaux prennent de l'initiative pour mettre en compétition leurs secteurs urbains et renforcer leur attractivité", enchaine un fonctionnaire, qui explique que le commerce doit suivre la dynamique que connait la ville d'Oran.

Algérie

CM 2018 - Jusque-là, les arbitres africains font le travail

Si les résultats sur le terrain ne sont pas encore à la hauteur des attentes, l'Afrique peut-être… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Algerie Presse Service. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.