13 Juin 2018

Sénégal: SONATEL lance officiellement son projet "Orange énergie" pour l'électrification des zones rurales

La Société nationale des télécommunications (Sonatel), a procédé mardi, à Sinthiou Mbadaane Peul, un village de la commune de Malicounda, dans le département de Mbour (ouest) au lancement officiel de son projet intitulé "Orange énergie", parce que consciente du potentiel des énergies renouvelables et souhaitant contribuer aux ambitions de souveraineté énergétique du Sénégal.

"Orange énergie" est une offre destinée principalement aux foyers ruraux qui n'ont pas accès au réseau d'électricité national, a expliqué le directeur de la stratégie et du développement de Sonatel, Oumar Guèye Ndiaye, qui précise que ce projet vise à favoriser l'accès à l'énergie aux communautés rurales, en leur fournissant des kits solaires individuels.

Ces kits se présentent sous la forme d'un panneau solaire relié à une batterie permettant l'alimentation des équipements, notamment les lampes Led, chargeurs de téléphones, postes radios, postes téléviseurs, et autres, proposant ainsi "une solution alternative et à moindre coût" pour remplacer les lampes à pétrole, les piles jetables ou encore la consommation diésel, alternatives polluantes et potentiellement dangereuses.

"Au regard du potentiel énergétique du pays, la technologie ayant beaucoup évolué, on a aujourd'hui une réelle opportunité d'apporter cette technologie au niveau des populations et contribuer ainsi à l'accession à la souveraineté du pays", a déclaré le directeur général du groupe Sonatel, Sékou Dramé. Selon lui les populations bénéficiaires de ces kits solaires pourront avoir accès à l'énergie électrique et de les payer sur un paiement étalé via Orange Money pour 165 francs CFA par jour.

Il a expliqué M. Dramé qu'il s'agit d'un projet pilote de six mois, avec mille kits, qui se déroulera dans les départements de Mbour et de Fatick à partir de la fin du mois de juin avec éventuellement une mise à l'échelle.

"Le président de la République, Macky Sall, a décliné sa vision pour l'accès à l'énergie dans le Plan Sénégal émergent (PSE), parce que, selon lui, l'électricité doit non seulement apporter la lumière dans les foyers et dans les entreprises, mais aussi participer au développement du secteur productif local avec l'amélioration des revenus des populations locales", a rapporté le DG du groupe Sonatel.

"Dans le cadre de sa stratégie de diversification et dans sa politique de responsabilité sociétale d'entreprise (RSE), veut favoriser l'accès à l'électricité avec l'énergie solaire qui offre de nombreuses opportunités avec des équipements qui sont maintenant moins chers avec des rendements meilleurs", a fait savoir M. Dramé.

D'après lui, le Sénégal dispose d'un potentiel énergétique solaire important avec un ensoleillement presque stable toute l'année. Ce qui amène à faire penser Sékou Dramé que le développement du Sénégal passe par un investissement massif dans le domaine des énergies renouvelables.

"A travers ce projet, nous cherchons non seulement à proposer des solutions simples et accessibles, mais aussi à participer à l'amélioration des conditions de vie des populations, en satisfaisant leurs besoins de base comme l'éclairage. Une telle démarche va en droite ligne avec les orientations définies par le PSE", a-t-il indiqué.

Avec la mise en place du projet "Orange énergie", Sonatel veut aussi réaffirmer son double engagement aux côtés de l'Etat du Sénégal pour renforcer l'inclusion financière des populations et l'accès à l'électricité qui constituent les axes prioritaires du PSE, a dit M. Dramé.

Présidant, au nom du ministre Abdoulaye Bibi Baldé, la cérémonie de lancement officiel de ce projet, le secrétaire général du ministère de la Communication, des Télécommunications, des Postes et de l'Economie numérique, Yoro Moussa Diallo, a salué ce projet innovant qui va soulager une frange importante de la population.

"L'émergence de notre pays pourra se faire avec une telle démarche, notamment en favorisant l'utilisation des énergies renouvelables.

+Orange énergie+ constitue une réponse à la non électrification de certaines zones du pays et à l'amélioration du bien-être communautaire", a fait valoir M. Diallo, ajoutant que le directeur général du groupe SONATEL est en train de donner l'exemple par ce projet qui met en exergue l'économie séculaire à travers "une intégration intelligente de l'énergie" via le solaire, la connectivité et la télévision.

"Ce projet ne peut être mené sans l'appui des autorités locales et des populations. Nous devons nous donner les moyens pour assurer l'avenir des énergies renouvelables, donc l'avenir de tous", a insisté le secrétaire général du ministère de la Communication, des Télécommunications, des Postes et de l'Economie numérique.

De son côté, l'adjoint au préfet du département de Mbour, Alseyni Bangoura a rappelé que Sinthiou Mbadaane Peulh est le seul village de la commune de Malicounda qui n'a pas encore eu, jusqu'ici, accès à l'électricité et que "Orange énergie" est venu à point nommé et à l'endroit indiqué.

"Cette offre de la Sonatel vient à point nommé et entre dans le cadre de la politique de maîtrise de l'énergie de l'Etat du Sénégal. Nous autorités administratives et locales sommes prêtes à vous accompagner à faire de telle sorte que les populations puissent s'approprier de cette offre, pour qu'elles aillent s'inscrire afin d'en bénéficier", a déclaré M. Bangoura.

Sénégal

CM 2022 - Des entreprises du BTP au Qatar versent plus de 6 milliards et demi aux travailleurs migrants (médias)

Ekaterinbourg (Russie), 23 juin (APS) - Les travailleurs migrants au Qatar recevront une enveloppe de 12 millions de… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Le Journal de l'Economie Sénégalaise. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.