12 Juin 2018

Burkina Faso: Aéroport international de Ouagadougou - Des réflexions sur le plan stratégique d'urgence

Le ministre des Transports, de la Mobilité urbaine et de la Sécurité routière, Vincent T. Dabilgou, a eu une séance de travail avec le directeur général de l'Agence pour la sécurité de la navigation aérienne en Afrique et à Madagascar (ASECNA), Mohamed Moussa, les 31 mai et 1er juin 2018 à Ouagadougou. La rencontre a porté essentiellement sur le plan stratégique du programme d'urgence de l'aéroport international de Ouagadougou.

Le ministre des Transports, de la Mobilité urbaine et de la Sécurité routière, Vincent T. Dabilgou et le directeur général de l'ASECNA, Mohamed Moussa, se sont entretenus les 31 mai et 1er juin 2018 à Ouagadougou sur le plan stratégique du programme d'urgence de l'aéroport international de Ouagadougou. Il s'est agi de s'accorder sur les points relatifs à l'entretien de l'aéroport international de Ouagadougou, la certification et la construction de l'aéroport de Donsin.

Et le directeur général de l'ASECNA, Mohamed Moussa, d'expliquer : «Sur la base du plan d'orientation stratégique 2018-2032 qui constitue la boussole qui va guider les actions, il s'agit pour nous de faire en sorte que le continent africain se mette au même niveau que les autres continents en matière de sécurité de navigation aérienne».

Pour lui, l'axe majeur de cette politique est de faire en sorte que l'Afrique réfléchisse à la mise en place d'un ciel unique pour l'Afrique. Mohamed Moussa a saisi l'occasion pour décliner les nouvelles ambitions de son institution.

Selon lui, à partir de 2017, l'ensemble des espaces notamment les zones terminales et les aérodromes passent aux guidages radars, ce qui a un double avantage. «La sécurité et le volume de l'espace aérien augmentent. Ce qui permet aux compagnies de réaliser des économies substantielles», a-t-il signifié.

Et le ministre en charge des transports, Vincent T. Dabilgou de renchérir : «Nous sommes engagés sur bien de chantiers dont la construction de l'aéroport de Donsin, l'entretien de l'aéroport de Ouagadougou et la certification de notre aéroport ».

Par ailleurs, il a déploré le fait que l'aéroport de Ouagadougou soit le seul dans la sous région à ne pas atteindre un processus très proche de la certification qui, dans un passé ressent, était en bonne position.

Vincent T. Dabilgou a affirmé la volonté du gouvernent du Burkina Faso à travailler de concert avec l'ASECNA afin que les nouvelles ambitions se concrétisent pour le bonheur des Burkinabè mais aussi l'ensemble de l'espace communautaire et le monde entier.

Burkina Faso

Mobilisation après l'arrestation d'un blogueur

Au Burkina Faso, cinq organisations de défense des droits de l'homme appellent à la libération de… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Sidwaya. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.