13 Juin 2018

Sénégal: Mal gouvernance, justice instrumentalisée, scandales financiers - Idy charge encore Macky

Idrissa Seck n'est pas décidé à alléger son marquage à la culotte du chef de l'Etat et chef de file de la mouvance présidentielle. Depuis les lieux Saints de l'Islam où il est retourné, après avoir passé quelques heures au Sénégal pour rencontrer le Khalife des Mourides, suite à la vive polémique consécutive à ses déclarations sur Makka-Bakka, le patron de Rewmi est revenu à la charge contre la gouvernance Macky Sall, dans beaucoup de ses contours. Morceaux choisis.

Le candidat rewmiste à la présidentielle de 2019 dira d'emblée : « Ce sera dans l'apaisement et en toute humilité... que je vous indiquerai comment maintenir l'ordre sans tuer les étudiants, comment améliorer le rayonnement diplomatique de notre pays dont l'influence dans le monde est inversement proportionnelle au poids démographique ou économique...

Je vous parlerai de la restauration de la dignité de notre justice. Pour qu'il ne soit plus possible à un président de la République d'éliminer des concurrents en manipulant la justice. Je ne perds pas espoir que sur le chemin de l'appel et de la cassation, un Kéba Mbaye surgisse pour freiner ce funeste projet d'éliminer Khalifa Sall de la prochaine présidentielle».

Qui plus est, a indiqué Idrissa Seck, « Je vous dirai comment, ensemble, se débarrasser de ce régime et de ce Président corrompus qui ont battu tous les records de la mal gouvernance et des scandales financiers impliquant directement le couple FayeSall... Contrats scandaleusement surfacturés, comme l'autoroute, le Ter, le building administratif, Bictogo ».

Affirmant par ailleurs que « Des pans entiers de notre économie nationale et des approvisionnements étatiques sont livrés aux maîtres mondiaux de Macky Sall, au détriment de nos vaillants capitaines d'industrie », Idrissa Seck notera : « Je vous dirai également comment nous pouvons résoudre la lancinante question de l'eau à Dakar, Touba et partout dans le pays ». Non sans faire remarquer que « Les bourses familiales seront maintenues mais je vous proposerai mieux.

Je vais instituer les Salaires familiaux». Cette vision du Sénégal brièvement esquissée, l'ancien Premier ministre indiquera dans sa correspondance qu'« A partir de la Korité donc, je ne parlerai que des vrais sujets, ceux-là que le régime fait tout pour étouffer en nous distrayant par de faux débats... ».

Avant de chuter, en guise d'avertissement, « Macky Sall créera encore d'autres «Il est midi» mais il perd son temps. Son obsédant besoin de deuxième mandat pour couvrir ses nombreuses forfaitures le conduira à toutes formes de dérives. Mais nous le contiendrons sans brûler le pays comme il le souhaite, dans la sérénité et le calme ».

Sénégal

CM 2022 - Des entreprises du BTP au Qatar versent plus de 6 milliards et demi aux travailleurs migrants (médias)

Ekaterinbourg (Russie), 23 juin (APS) - Les travailleurs migrants au Qatar recevront une enveloppe de 12 millions de… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Sud Quotidien. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.