13 Juin 2018

Afrique: Rapatriement du patrimoine africain de France - Felwine Sarr et Benedicte Savoy, sur la voie

Nommés chargés de la restitution d'œuvres aux pays africains en mars dernier par le président français Emmanuel Macron, l'écrivain Felwine Sarr et l'historienne d'art Bénédicte Savoy sont à pied d'œuvre dans la mission.

Face à la presse hier, mardi 12 juin, les deux experts culturels ont souligné l'importance de ces pièces pour la mémoire africaine. Ils ont aussi fait savoir que près de 5 mille objets d'art sénégalais se trouvent dans les collections françaises.

Pillés, spoliés ou acquis par l'Occident, via des missions ethnographiques, en Afrique pendant et après la colonisation, les biens culturels africains seront bientôt de retour dans leurs pays d'origine.

Les universitaires Felwine Sarr et Bénédicte Savoy s'attèlent déjà à cette tâche. Lors d'une conférence de presse tenue hier, mardi 12 juin, au sortir d'un atelier qui a réuni des spécialistes sur la question, l'enseignant à l'Ugb et l'historienne française confient être à pied d'œuvre pour recenser les œuvres concernées, définir leur nature, leur qualité et leur histoire.

A les en croire, il s'agira ensuite de réfléchir sur les conditions et les modalités de restitution de ces objets. « Notre mission consiste à ramener cette mémoire oubliée et effacée à sa place », souligne Felwine Sarr. Pour lui, derrière ces objets d'arts qui séjournent en France depuis plusieurs années, il y a toute une technologie qui traduit le génie de la société africaine.

C'est pourquoi, ajoute l'écrivain, « ces objets peuvent aider à réécrire l'histoire, à repenser une philosophie car ces objets du patrimoine ont une fonction dans une société, y compris lorsque ces objets sont absentés, ils permettent de renouer, retrouver la trace sensible du passé, d'enseigner aux jeunes générations qu'elle a été l'histoire pour retrouver la mémoire parce que les œuvres sont les témoins de l'histoire ».

Ces objets d'art constitués d'archives, de photos, de papiers, de manuscrits constituent le « poids de la présence de l'Afrique » dans les collections françaises et ont une « forte charge symbolique », estime pour sa part Bénédicte Savoy.

En effet, même si d'aucuns ne doutent de l'importance de la restitution du patrimoine africain pour les pays d'origine, Bénédicte Savoy est d'avis que pas mal de Français et même d'Africains ignorent que ces œuvres sont venus en Occident. Toutefois, les chargés de restitution pensent qu'il faut des dispositifs juridiques concernant le retour des biens culturels.

Près de 5000 pièces sénégalaises dans les collections françaises

Felwine Sarr et Bénédicte Savoy ont fait savoir que près de 70 mille pièces africaines se trouvent dans les collections françaises. Sur cela, le Sénégal en compte près de 5 mille. Un nombre qui surprend d'ailleurs Felwine Sarr.

« Pour le cas du Sénégal, je n'avais pas le sentiment individuellement qu'il y avait énormément d'objets, je n'avais pas non plus le sentiment que les œuvres d'arts étaient aussi importantes et qu'elles ont été produites de manière importante », dit-il.

L'enseignant à l'Ugb de poursuivre : « si on regarde le Sénégal, on se rend compte que l'Islam a fait son œuvre, l'Islam est iconoclaste et que les régions qui ont encore des cultes liés à des objets d'art, on les trouve dans le sud du pays ».

Pour ne pas en faire des difficultés sur les rapports avec la France, il estimera «qu'il faut qu'on sorte de la dialectique de culpabilité et qu'on se dise que sont ces œuvres, ce qu'elles signifient en termes d'espaces relationnels ».

Felwine Sarr et Bénédicte Savoy estiment par ailleurs que même si leur mission ne concerne que les collections nationales, il y aura forcément du débordement sur les collections privées.

Sénégal

CM 2022 - Des entreprises du BTP au Qatar versent plus de 6 milliards et demi aux travailleurs migrants (médias)

Ekaterinbourg (Russie), 23 juin (APS) - Les travailleurs migrants au Qatar recevront une enveloppe de 12 millions de… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Sud Quotidien. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.