10 Juin 2018

Tunisie: Ministère de l'intérieur - Mouvement de mutation au niveau des cadres sécuritaires pour combler les postes vacants

Tunis — Le ministère de l'intérieur a annoncé dans un communiqué rendu public dans la soirée du samedi, qu'un mouvement de mutation a été décidé hier, afin de combler les postes vacants au niveau des districts de la sûreté et de la garde nationales. Ce mouvement se présente comme suit :

-Le directeur du district de la sûreté nationale à Tunis

- Le directeur du district de la sûreté nationale à Bizerte

- Le directeur du district de la sûreté nationale à Carthage

- Le directeur du district de la sûreté nationale à Kasserine

- Le directeur du district de la Garde nationale à Siliana

- Le directeur du district de la Garde nationale à Kasserine.

Selon ce communiqué, il a été, également, décidé de nommer des chefs de districts comme suit:

-Le chef du district de la sûreté nationale au Bardo

-Le chef du district de la sûreté nationale à Hammamet

-Le chef du district de la sûreté nationale à Kerkennah

- Le chef du district de la sûreté nationale à Mégrine.

A noter que l'ancien ministre de l'intérieur, Lotfi Brahem limogé par le chef du gouvernement, Youssef Chahed, mercredi 6 juin courant, avait décidé de démettre de leurs fonctions le même jour, 10 responsables de la sécurité et de la garde nationales à Sfax, suite aux résultats de l'enquête ouverte concernant le naufrage d'un bateau de migrants irréguliers au large de Kerkennah, qui a entrainé la mort de dizaines de personnes.

Tunisie

Caid Essebsi effectue la prière de l'Aid à la Mosquée Malek Ibn Anas

Le président de la République Béji Caid Essebsi a effectué vendredi la prière de… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Tunis Afrique Presse. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.