13 Juin 2018

Cote d'Ivoire: BEPC 2018 - Des absences de surveillants et de candidats constatées aux lycées classique et moderne

Habituellement prévue pour une semaine, les épreuves écrites de Bepc (Brevet d'étude du premier cycle) session 2018 se déroulent sur trois jours sur le territoire ivoirien.

Si les candidats, le personnel du secrétariat sont présents sur les lieux, il faut souligner que le constat est tout autre au niveau des surveillants. C'est ce qui nous a été donné de voir aux lycées classique et moderne, dans la commune de Cocody, ce mercredi 13 juin, deuxième jour des examens.

Kakou Bi Sotty Fulgence et Mme Kpan Pauline respectivement chef de centre 1 & 2 au lycée classique d'Abidjan ont souligné le bon déroulement des examens.

Avant de relever l'absence de surveillants et aussi de candidats. « Sur 1500 candidats convoqués. Il y a environ 80 absents. Et sur 50 surveillants il n'y que 25 présents », sont-elles indiqué.

Mme Beda épouse Boya, chef de centre au lycée moderne de Cocody, par ailleurs président du jury a souligné que son centre a au total 780 candidats et qu'elle compte 27 absents. Et qu'elle dispose de 80 surveillants repartir dans 26 salles pour en moyenne 30 candidats par salle.

Pour le Bepc session 2018, les candidats n'inscrivent ni le nom ni le prénom sur leur feuille de composition. Seulement le code d'établissement, le matricule et le numéro de table. Notons que ce sont quatre cent mille trois cent vingt-six candidats qui prennent part à ses examens Bepc session 2018.

Cote d'Ivoire

Le PDCI ne veut pas d'un parti unifié avec le RDR avant 2020

En Côte d'Ivoire, pour le PDCI il n'y aura pas de parti unifié avant 2020. Le parti de… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Fratmat.info. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.