13 Juin 2018

Tunisie: Maintenir la pression

Dès les 4 premiers jours, ces équipes ont voulu frapper fort.

C'est ainsi qu'ils ont pu réaliser environ 2.100 opérations dans les circuits de gros ou de détails. 225 infractions de diverses natures ont, alors, été relevées. Après le mois de Ramadan, on pourra avoir un bon bilan de l'action entreprise par les services du contrôle économique.

Néanmoins, le consommateur était, souvent, démuni devant les pratiques surprenantes de certains commerçants. Il était, de plus, rebuté de porter plainte ou de tenir bon en raison de contraintes objectives. Le recours aux services de contrôle était insignifiant. Même les citoyens savent que, lorsqu'il y a des opérations de contrôle, tous les commerçants, dans un lieu donné, se contactent immédiatement. Ils ne sont jamais pris au dépourvu.

Les téléphones s'activent et tout le monde prend les mesures qui s'imposent pour être « en règle». Du moins, juste le temps que les agents aient fait leur tournée. En d'autres termes, une fois les agents de contrôle partis, les vrais prix (c'est-à-dire ceux qui ne sont pas officiels) reprennent leurs places sur les étalages. Si, bien sûr, notre marchand affiche les prix.

Or, on a tous eu l'occasion d'être confronté à des abus et à des arnaques avérés sans trop pouvoir réagir. La seule issue possible restait le boycott de la personne concernée.

Il est vrai, aussi, que les agents de contrôle font l'objet de beaucoup de contraintes et d'agressions verbales et même physiques. Ils ont eu, d'ailleurs, l'occasion de le faire savoir par des mouvements de protestation.

En outre, les différents commerçants ont leurs techniques pour échapper aux opérations de contrôle. Certains sont de grands bonimenteurs. D'autres ont leurs astuces pour amadouer l'ardeur de certains agents. Ce qui ne nous empêche pas d'avoir le plus grand respect pour ce corps de métier qui ne cesse d'apporter sa contribution à l'économie tunisienne.

Mais, on l'a souvent rappelé, le contrôle officiel ne suffit pas. Sans l'adhésion du citoyen et du reste de la société civile, les efforts entrepris resteront toujours limités. L'apport des organisations professionnelles, à l'instar de l'Utica, de l'Utap et d'autres, est vivement souhaité.

Tunisie

Régions-Municipales 2018 - Démarrage de l'installation des Conseils municipaux

L'Installation des nouveaux Conseils municipaux a démarré, dans quelques régions du pays, et devra… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 La Presse. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.