13 Juin 2018

Angola: Le manque de personnel conditionne la campagne anti-vectorielle

Cabinda — Le manque de personnel conditionne l'engagement de la brigade de lutte anti-vectorielle, dans la municipalité de Cabinda, a déclaré mercredi dans cette ville, le superviseur municipal du programme antipaludique, António Rodrigues Paulo.

Dans de brèves déclarations à l'Angop, António Paulo a déclaré que le programme, qui a été paralysé il y a plus d'un an, a repris le 22 mai, avec seulement trois éléments et une camionnette.

Il estime qu'il est difficile d'effectuer des travaux, car il devrait être fait par 20 éléments divisés en deux brigades, l'une le matin et l'autre la nuit. À l'heure actuelle, la fumigation est faite seulement dans la période nocturne, de 17h30 à 21 heures.

"Ce qui se passe, c'est que le travail de fumigation n'est pas suffisant pour détruire les larves et les centres de reproduction des moustiques, travail qui doit être fait pendant la journée", a-t-il déploré.

Auparavant, la brigade avait le soutien de la coopération cubaine et 20 techniciens qui recevaient un salaire mensuel de 28.000 Kwanzas chacun. Ils sont à la maison faute de soutien financier.

Il a déclaré que le programme de lutte contre le paludisme a enregistré 65.625 cas de la maladie, avec 13 décès, de janvier à mars 2018.

Angola

Le Minsa et la Fondation Lwini installent des services de lutte contre l'anémie falciforme

Le ministère de la Santé (Minsa), en partenariat avec la Fondation Lwini et Chevron, a installé 21… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Angola Press Agency. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.