13 Juin 2018

Cameroun: Fête de fin du Ramadan - A l'heure des derniers réglages

Les préparatifs en prélude à la fête de fin du mois de Ramadan s'intensifient au sein de la communauté musulmane.

Nous sommes à quelques jours de la fête de fin du ramadan au Cameroun. Au quartier Briqueterie, à forte connotation musulmane à Yaoundé, l'ambiance est plutôt frénétique. Les familles prennent les dernières dispositions pour s'assurer une belle fête. Dans les rues habituellement calmes en cette période, l'euphorie est palpable.

« Les gens viennent de partout pour faire leurs achats ici. Et comme la plupart des activités concernant la fête sont concentrées dans ce quartier, c'est vraiment une ambiance hors de l'ordinaire ces jours-ci », relève Moussa Ahmed, résident à la Briqueterie.

Dans les ateliers de couture, c'est la même frénésie. Les tailleurs et couturières, jour et nuit aux aguets, redoublent d'efforts afin de ne pas décevoir leurs clients. « Nous travaillons sous pression ces derniers jours. Je n'arrive même pas à finir le travail parce que j'ai trop d'habits à coudre. Une femme qui te donne cinq pagnes et veut récupérer les cinq tenues à la fois, ce n'est pas du tout facile.

Et tu ne peux pas satisfaire une personne pour laisser les autres. Nous essayons de faire de notre mieux », explique Habiba.N, couturière de la place. Dans son atelier, de nombreux clients impatients attendent de récupérer leurs habits. Si d'aucuns disent ne pas avoir confiance aux couturières ces temps-ci, d'autres se plaignent d'avoir déjà trop patienté.

« J'ai donné mon tissu une semaine avant le mois de Ramadan, et jusque-là, il n'est même pas coupé. J'ai déjà payé l'argent de la couture et la fête c'est dans quelques heures seulement », se lamente un client insatisfait, qui a choisi comme option de rester sur place, afin de mettre la pression pour récupérer son boubou cousu.

Dans les familles, lessive, maquillages spéciaux au henné occupent femmes et enfants. Chez la famille Aoudou par exemple, l'heure est à la lessive et au nettoyage.

« Aujourd'hui nous sommes en train de laver les rideaux, les tapis et autres. Nous nettoyons aussi la maison. La journée de demain sera consacrée à la cuisine afin que la fête soit belle », avoue Hadja Adiza, ménagère.

Cameroun

Jules Arnold NSANG met l'énergie solaire au service de tous.

Le constat est clair et facile à comprendre. Le secteur de l'énergie au Cameroun en particulier et en… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Cameroon Tribune. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.