14 Juin 2018

Afrique: Sécurité alimentaire - Un nouveau programme pour stimuler la productivité des sols africains

L'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) et son Partenariat mondial sur les sols (GSP) ont lancé, le 13 juin, le programme « Afrisoils » afin de stimuler la productivité des sols et à réduire leur dégradation.

Le programme a pour objectif d'augmenter la productivité des sols de 30%, et d'en réduire la dégradation de 25%, d'ici aux dix prochaines années, dans quarante-sept pays africains. «Nous avons besoin de cinquante millions de dollars pour mener à bien ce programme à grande échelle pendant les dix premières années. Nous avons besoin de l'aide de tout le monde pour cette initiative ambitieuse », a déclaré René Castro, sous-directeur général de la FAO en charge du Département du climat, de la biodiversité, des terres et des eaux, à l'occasion du lancement d'Afrisoils, organisé en marge de l'Assemblée plénière du GSP qui se tiendra du 20 au 22 juin au siège de la FAO, à Rome, en Italie.

L'Afrique est le deuxième continent le plus sec, avec près de la moitié de sa surface composée de désert et 40% de ce désert affecté par la désertification. Près de 65% des terres cultivables du continent subissent des pertes en terre végétale et en éléments nutritifs. Si les sols sont gravement abîmés ou connaissent des pertes, ils sont encore plus difficiles et chers à restaurer et à réhabiliter. A cela s'ajoute le fait que moins de la moitié des terres africaines est adaptée à l'agriculture et 16% seulement d'entre elles sont de très bonne qualité, affirme la FAO.

Face à ces défis et malgré les progrès réalisés afin d'améliorer l'agriculture, le continent africain demeure dans l'ensemble en situation d'insécurité alimentaire. 70 % de la population est directement affectée par cette situation, dépendant du très peu de terres disponibles pour cultiver de la nourriture et gagner sa vie. Sur les huit cent quinze millions de personnes souffrant de sous-nutrition à travers le monde, deux cent quarante-trois millions se trouvent en Afrique, indique l'organisation.

« Des sols sains constituent la base de notre système alimentaire - en contribuant à la bonne santé des cultures qui vont nourrir les gens. Ce n'est qu'en gérant les sols de manière durable que nous pourrons parvenir à une certaine croissance agricole. Il en va de même si l'on veut garantir la sécurité alimentaire et s'adapter au changement climatique », a déclaré René Castro.

De nombreux pays africains manquent de politiques pour réglementer leurs sols. Des lacunes sont également à déplorer au niveau des capacités, des connaissances et de l'expérience pour mettre en place des programmes de gestion durable des sols, souligne le FAO.

Afrique

Mondial 2018 - Le Maroc bute sur Cristiano Ronaldo

Le Portugal, qui n’a pas dominé le Maroc, a remporté son premier match du Mondial 2018 à… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Les Dépêches de Brazzaville. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.