14 Juin 2018

Angola: L'appel d'offres public priorise les infirmiers ayant augmenté leur niveau académique

Luanda — Les infirmiers qui ont augmenté leur niveau académique et professionnel, selon l'évaluation de leur performance, peuvent être prioritaires dans les prochains appels d'offres du secteur de la santé.

C'est ce qu'indique un communiqué conjoint du Gouvernorat provincial et du Syndicat des infirmiers de Luanda (Sintenfl), après des discussions entre techniques de la santé qui ont abouti à la levée de la grève jeudi, commencée le 11 de ce mois.

En ce qui concerne le point constant dans le cahier de revendications sur la reformulation de la carrière infirmière, le Gouvernorat provincial de Luanda (GPL) a indiqué qu'il est en train d'être conclu entre les parties et d'autres institutions.

Le document informe également qu'en ce qui concerne la promotion des carrières, il existe un engagement selon lequel, dès que le quota financier est disponible, le Sintenfl pourra être invité à participer au processus respectif.

Les parties ont également convenu de travailler régulièrement sur une base trimestrielle pour l'analyse, le suivi et le traitement des problèmes affectant la classe des soins infirmiers à travers un groupe technique composé du GPL et d'une commission du Sintenfl.

Les discussions, qui ont commencé à 11h30 et pris fin peu après 21 h 00, ont été orientés par le gouverneur de la province de Luanda, Adriano Mendes de Carvalho, en présence des membres de son département, du secrétaire général du Sintenfl, Antonio Kileba, et des représentants de l'UNITA - Commission syndicale.

La grève du Sintenfl a porté essentiellement sur trois points, le changement constant des revendications du syndicat, l'intransigeance du syndicat et la non-conformité aux résultats produits par le groupe de travail qui a préparé la proposition de révision des carrières spécifiques des professionnels de la santé, respectivement.

Mercredi, le GPL distribué 200 infirmiers des Forces Armées Angolaises (FAA), en même temps, aux hôpitaux de Luanda pour renforcer les services de santé dans les zones d'urgence, suite à la grève.

Angola

14% des femmes entrent en ménopause à partir de 30 ans

En Angola, environ 14% des femmes entrent en ménopause entre 30 et 49 ans, révèle le rapport final… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Angola Press Agency. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.