Le triste sort réservé aux opposants burundais


Les hommes politiques burundais ne savent plus à quel saints se vouer. Souvent brimés, ceux qui sont de l'opposition sont victimes d'abus leur privant les droits les plus élémentaires de liberté. La dernière en date est la marche de ce week-end violemment réprimée par la police burundaise.

(Photo archive) - De pareille scène est souvent notée au Burundi où l'opposition est presque privée de tous ses droits