Les législatives d'avril suspendues en Égypte

La tension politique qui sévit en Égypte n'a pas encore connu son épilogue. La cour administrative décide de suspendre la tenue des élections législatives qui devaient démarrer le 22 avril prochain. Ce qui met le président Mohamed Morsi et ses partisans dans une mauvaise posture.

(Photo d'archives) - Une femme participant à un vote, au Caire (Égypte).

Focus Sur