Caricature de Cheikh Ahmadou Bamba au Sénégal - Jeune Afrique bat sa coulpe

Jeune Afrique reconnait avoir "mésestimé l'impact négatif" de sa caricature du fondateur du mouridisme Cheikh Ahmadou Bamba, qu'il n'aurait pas dû publier, au regard même de ses propres principes. En guise de contestation, des marches se sont tenues à travers le pays. Certains vont même jusqu'à réclamer l'interdiction de la vente du journal dans le pays.



Photo: Walfadjri

Marche de protestation de la communauté mouride contre la caricature de Serigne Touba du Magazine Jeune Afrique