L'ONU participe à la lutte contre le trafic d'ivoire à Nairobi

Suite à la destruction par le Kenya ce weekend de la quasi-totalité des stocks d'ivoire et de cornes de rhinocéros du pays pour protester contre le braconnage, deux hauts responsables des Nations Unies ont apporté leur soutien aux pays d'Afrique en lutte contre le commerce illégal des espèces sauvages.



Photo: CITES

105 tonnes d’ivoire et 1,35 tonne de cornes de rhinocéros ont été brûlés à Nairobi, au Kenya le 30 avril 2016.